Bien immobilier : gérer soi-même ou en gestion locative?

Bien immobilier : gérer soi-même ou en gestion locative?

Posséder des biens immobiliers, est le rêve de nombreux êtres humains. Maisons, appartements et autres immeubles sont des legs qui font facilement saliver plus d’un. Toutefois, l’essentiel n’est pas d’en avoir, mais de savoir les gérer pour en tirer des profits. Confier sa gestion à un autre ou gérer soi-même? Telle sera la question à laquelle nous répondrons dans les prochaines lignes.

La gestion locative : qu’est-ce que c’est?

La gestion locative ou gestion immobilière locative est la prise en charge de la gestion d’un bien immobilier par un intervenant différent du propriétaire. Administrateur de biens, gestionnaire locatif, peu importe le nom que vous lui donnerez, il devra être une personne de confiance. Aussi, son rôle consistera principalement à gérer le loyer, à chercher les locataires, à gérer les conflits et à traiter les documents administratifs.

La mission du gestionnaire locatif sera guidée par le mandat de gestion locative qui le lie au propriétaire. Ce contrat écrit, énonçant la nature précise des tâches, s’étend sur une durée déterminée inférieure ou égale à 30 ans.

Durant cette période, le gestionnaire immobilier devra faire montre d’une excellente maîtrise du droit et du marché immobilier local. Il complétera ainsi les connaissances limitées de son employeur et lui permettra de gagner du temps dans sa quête de clients.

La réglementation de la gestion locative varie en fonction des territoires. En France, c’est la Loi Hoguet du 2 janvier 1970 qui sert de réglementation à l’administration des biens immobiliers. Elle concerne notamment le bail commercial et d’habitation, la gestion des loyers et la recherche des locataires.

Gérer soi-même son bien : une option

La gestion des biens immobiliers est une tâche très délicate. Il ne suffit pas seulement de trouver quelqu’un, mais de tomber sur le gérant idéal. Elle peut être faite par une entreprise chevronnée de la place. Cette tâche peut aussi être confiée à un freelance ou vous pouvez la faire vous-mêmes.

Si vous ne trouvez pas un administrateur de biens digne de confiance, l’autogestion est donc une option sensée. Plus que crédible, si vous jouissez des caractéristiques du bon gestionnaire citées ci-dessus. Dans le cas contraire, voici une liste d’actions qui vous ouvrira les portes d’un mandat de gestion locative aisé :

Faire le tri des locataires : il est toujours préférable de savoir qui habite chez vous. Pour votre sécurité et pour votre crédibilité, pensez à recueillir des informations primordiales sur votre obligé. Le nom, le corps de métier et le salaire (donné sous forme de fiche de paie) vous permettront entre autres d’en savoir plus sur son intégrité. Ce faisant, vous limiterez ainsi les risques d’impayés.

Rédiger le contrat de bail

La rédaction du contrat de bail n’est pas une option facultative quand on veut être sérieux. C’est une obligation dont le rôle est de mettre les choses au clair dès le début. Pour cela, vous aurez le choix entre télécharger un modèle sur Internet, l’acheter en librairie ou faire appel à un professionnel du domaine. Dans tous les cas, les informations suivantes devront s’y trouver :

  • Les identités du locataire et du propriétaire.
  • La date d’entrée dans le logement.
  • La durée du bail.
  • La description des locaux à louer.
  • Le prix du loyer et des charges.
  • Des photos renseignant sur l’état des lieux dès la rentrée.
  • Une clause portant sur la nullité du bail en cas d’impayés.
  • Une cause de revalorisation annuelle du loyer.
  • Le dossier du diagnostic immobilier et une copie de règlement de copropriété.

Contracter une assurance pour loyers impayés ou Garantie des Loyers Impayés, en abrégé GLI

Son but est de vous protéger contre les impayés et la dégradation de votre bien. La Garantie des Loyers Impayés vous permet de recevoir une indemnisation si votre locataire s’en va de façon prématurée ou si vos locaux ont subi des dommages. Il faudrait dans ce cas, que le montant des dégâts soit supérieur à celui de la caution.

Gérer soi-même son bien immobilier ou le mettre en gestion locative, vous disposez à présent des informations nécessaires pouvant vous permettre de faire votre choix.