Ce qu’il faut savoir sur la prothèse adjointe

Ce qu’il faut savoir sur la prothèse adjointe

Porter une prothèse n’est pas toujours une évidence pour toutes personnes ayant besoin d’en porter une, essentiellement lorsqu’il s’agit d’une prothèse complète. Cependant, un large choix de type de prothèse peut être proposé par les professionnels à ses patients. Il y a entre autres la prothèse adjointe qui figure parmi les prothèses fréquemment utilisées et plébiscitées par les patients. Quel est ce type de prothèse ? Quel avantage offre-t-elle ?

Qu’est-ce que la prothèse adjointe ?

Choisir une prothèse va généralement dépendre du nombre de dents qui devra être remplacé. Ainsi, à chaque type de prothèse correspond un besoin précis. Parmi le large choix de prothèse, la prothèse adjointe est l’une des prothèses les plus utilisées chez les patients. Si nous avons parfois du mal à savoir ce qu’est réellement la prothèse adjointe, elle n’est toute autre que la prothèse aussi appelée prothèse amovible. Ce type de prothèse permet de remplacer une ou plusieurs dents. Ainsi, comme son nom l’indique, cette prothèse peut être retirée et doit être nettoyée après chaque repas, contrairement aux implants dentaires.

Une prothèse adjointe se fixe grâce à des supports placés de part et d’autres de ses proximités sur les dents résiduelles par le biais de crochets. La base de la prothèse quant à elle vient se poser directement sur les gencives.

Quels sont les différents types de prothèses adjointes ?

Il existe deux types de prothèses amovibles, la prothèse en résine et la prothèse métallique. La prothèse métallique est un modèle formé d’une armature métallique servant à soutenir la résine qui la compose. La résine sera la partie sur laquelle sera fixée la dent prothétique qui viendra remplacer la dent manquante. Ce type de prothèse a pour particularité d’être résistante grâce à son armature composée d’un alliage à base de cobalt lui offrant une excellente efficacité face à la corrosion. Elle est également plus fine et rigide. La prothèse en résine quant à elle est un modèle réalisé   à partir d’une plaque en résine rose. Elle permet de combler le volume de la gencive et de l’os pour ainsi retrouver de meilleures conditions de mâche. Cependant, parce qu’elle n’est pas soutenue par  un support en métal, elle s’appuie dans cette mesure uniquement sur les gencives. Sur le long terme, cette technique modifie la structure de la gencive ce qui altérera l’adaptation de la prothèse sur la gencive. En revanche, la prothèse en résine est facile à réaliser et peu onéreuse. Ainsi, le prothésiste spécialisée en adjointe en résine pourra vous la conseiller en guise de prothèse de transition.