Comment bien gérer la mort de son animal de compagnie

Comment bien gérer la mort de son animal de compagnie

De nos jours, de plus en plus de familles décident d’enterrer leurs animaux de compagnie dans un cimetière animalier pour se créer un espace de mémoire et de recueillement. Il est vrai que ce choix constitue une meilleure alternative à l’incinération, mais il convient aussi et surtout aux maîtres qui ne disposent pas d’un jardin personnel pour inhumer le corps de leur compagnon. De plus, il est interdit d’enterrer un animal domestique dans un cimetière humain. C’est pourquoi c’est devenu un nouveau rituel.

C’est une question difficile en famille ou même pour soi d’imaginer que son chien ou chat devra être laissé au vétérinaire pour un traitement sanitaire du corps. Un animal qui nous a accompagnés tant d’années et le laisser sans souvenir hormis nos photographies. Mais la vie moderne c’est aussi plus de place pour les vivants et les morts dans notre espace urbain. Enterrer son animal de compagnie pour se faire par le passé à la campagne mais ce n’est maintenant plus possible.

Quel est le principe des cimetières pour animaux ?

Le principe des cimetières pour animaux est simple : il s’agit de lieux d’inhumation réservés aux animaux de compagnie, notamment aux chiens et aux chats et aussi aux oiseaux, aux furets et aux NACs. Ils sont ouverts toute l’année. Ce qui permet aux familles de s’y rendre à n’importe quel moment pour faire un enterrement ou pour se recueillir sur la tombe de leur animal.

En général, les animaux y sont inhumés dans une fosse en pleine terre ou dans un caveau et les sépultures sont décorées par différents éléments pour permettre aux familles de les reconnaître facilement. Plaques commémoratives, photographies de l’animal, gravures, témoignages d’amour, … Les idées ne manquent pas aux maîtres pour personnaliser la tombe de leur compagnon.

Comment fonctionne des cimetières pour animaux ?

Il est à savoir que le plus ancien cimetière animalier est le cimetière des chiens d’Asnières. Celui-ci fut inauguré vers la fin du XIXème siècle. Ce qui signifie donc que les cimetières pour animaux existent depuis très longtemps.

A l’heure où l’on parle, on compte plus de 30 cimetières animaliers en France, dont : le cimetière animalier La Colline des Souvenirs, le cimetière pour animaux Chemin Regagnades comme vus sur ce site, le cimetière moderne pour animaux d’agrément Vallon des Vaux et le cimetière animalier L’Enclos. La plupart d’entre eux sont gérés par des associations et des entreprises privées, mais il y a aussi ceux qui sont gérés par des communes tels que la forêt de Grimbosq à Caen.

Côté tarif, il faut prévoir entre 70 à 250 euros pour inhumer un animal de compagnie dans un cimetière pour animaux. En fait, c’est l’achat de la concession et le coût des entretiens qui constituent les principales dépenses pour ce genre d’opération. Puis, il faut également s’acquitter d’une taxe d’inhumation qui coûte environ 10 euros. Il y a lieu de préciser enfin que les contrats peuvent couvrir une jusqu’à 50 années. Tout dépend du souhait du demandeur. Et logiquement, plus ils durent longtemps, plus ils sont chers.