Comment bien refaire l’isolation de sa maison ?

Comment bien refaire l’isolation de sa maison ?

Plus on avance dans le 21e siècle, plus les économies d’énergie deviennent indispensables. A la fois pour faire face à la hausse du coût de l’énergie, mais aussi pour limiter au maximum son impact sur l’environnement. On peut évidemment agir sur le mode de chauffage, mais si votre maison est ancienne, les plus gros gains se feront sur la réfection de votre isolation.

Avant d’entamer les travaux d’isolation, analysez l’existant !

Une maison a besoin d’être isolée par le haut (toit), par les côtés (murs) et idéalement par le bas (sol). La chaleur montant, l’isolation du toit de votre maison est la plus importante, vient ensuite celle des murs. Pour l’isolation du sol, elle a moins d’impact. Cependant, un sol froid est surtout désagréable pour le confort.

Dans le cadre d’une rénovation de maison, vous pouvez isoler votre maison soit par l’extérieur, soit par l’intérieur. Si votre habitation est classée, vous pouvez abandonner celle par l’extérieur. Si dans votre intérieur, les murs sont en pierre d’apparente, préférez la pose d’un bardage isolant pour garder tout le cachet de votre maison.

L’isolation par le haut de votre habitation

Il y a deux cas de figure : votre maison est de plain-pied ou à étage ? Si elle est de plain-pied, il y a certainement déjà une couche d’isolant étalé sur votre plafond. De la laine de roche probablement. C’est un bon isolant, mais qui peut avoir besoin d’être remplacé au bout d’une quinzaine d’années, si on veut garder toute son efficacité.

Si vous souhaitez coller au plus près des nouvelles normes, sachez qu’il vous faudra remettre une couche d’environ 30 cm de laine de roche soufflée (pour une résistance thermique de 6). Si vous recherchez encore plus d’efficacité et d’écologie, optez alors pour la ouate de cellulose. Ce matériau est réalisé à partir de papier recyclé. Son pouvoir isolant est tout aussi intéressant que celui de la laine de roche, mais la ouate de cellulose a aussi l’avantage de moins laisser passer l’air que la laine de roche. On gagne ainsi en confort. Tout dépend ensuite de vos possibilités : selon le matériau choisi, le coût de l’isolation ne sera pas le même.

Si vos combles sont déjà aménagés, il faudra alors passer par l’extérieur. On retire quelques tuiles pour accéder à l’isolant que l’on retire. Une fois l’isolation complètement retirée, nous vous conseillons d’insuffler un isolant, idéalement de la ouate de cellulose. C’est aussi le meilleur moment pour refaire complètement votre toiture. Vous profiterez de la dépose de celle-ci pour refaire l’isolation des combles. Contactez vos artisans et demandes des devis pour la rénovation complète de votre toiture !

L’isolation des murs

Dans le cadre d’une rénovation, il est toujours plus simple d’isoler les murs par l’extérieur que par l’intérieur. En effet, pour refaire l’isolation par l’intérieur, il faudrait retirer les plaques de plâtres (donc les murs), que vous avez sûrement peints, décoré ; et sur lesquelles vous avez peut-être accroché des cadres, des meubles de cuisine, … Plutôt compliqué !

Pour isoler par l’extérieur, on va venir installer un bardage, en dessous duquel une couche d’isolant sera positionnée. Cette méthode, très efficace, vous permettra d’améliorer votre confort, sans grignoter de mètre carré d’espace habitable dans votre maison.

Reste la problématique des zones classées. Si vous ne pouvez modifier en profondeur l’aspect extérieur de votre maison, il faudra procéder par l’intérieur. Une fois les plaques de plâtres déposées, mettre une couche d’isolant. Si vous souhaitez limiter au maximum l’épaisseur, allez chercher un isolant à faible conductivité thermique (le fameux lambda). Par exemple, chez ISOVER, vous avez de la laine de verre en lambda 40, et une autre en lambda 32. Pour faire simple, une laine de verre d’épaisseur 100 mm sera plus efficace en lambda 32 qu’en 40. Vous pouvez ainsi légèrement réduire l’épaisseur de l’isolant en prenant l’ISOVER lambda 32 tout en ayant une même efficacité énergétique.