Comment choisir une machine à glace ?

Comment choisir une machine à glace ?

On distingue deux sortes de machines à glace : les sorbetières et les turbines. De grandes différences distinguent ces appareils, bien que leur objectif soit toujours le même : produire des glaces délicieuses. Voici les éléments à connaître avant de faire votre choix entre l’un et l’autre.

La sorbetière : de la glace bon marché

Pour être précis, on parle dans le premier cas de « sorbetière à accumulation de froid ». En effet, le moteur dont cette sorbetière est dotée ne crée pas le froid : l’appareil se contente de le conserver. Par conséquent, il faut d’abord placer sa cuve au congélateur pendant une durée moyenne de 10 à 15 heures selon les modèles.

La sorbetière demande donc un minimum d’anticipation puisqu’il faut prévoir la glace au minimum une nuit à l’avance. Dans ces conditions, il est difficile d’improviser un dessert glacé pour toute la famille. En contrepartie, les sorbetières sont plus accessibles que les turbines à glace puisque l’on peut trouver les modèles les moins chers pour une trentaine d’euros. Suivre ce lien pour plus d’information sur la sorbetière https://fr.wikipedia.org/wiki/Sorbeti%C3%A8re

La turbine à glace : plus chère, mais plus attractive

A l’opposé de la sorbetière, la turbine à glace est plus onéreuse : entre 150 et 500 euros en moyenne pour les appareils grand public. Au-delà, il est plutôt question de machines à glace professionnelles, à l’image de celles vendues par Meca-Froid, pouvant coûter plusieurs milliers d’euros.

Ce prix leur permet cependant de comprendre un moteur plus puissant. Ainsi, alors qu’une sorbetière comprendra rarement un moteur de plus de 180 watts, le générateur de froid des turbines grand public peut en atteindre 280. C’est celui-ci qui se chargera de générer le froid, évitant à l’utilisateur de dépendre d’un congélateur.

Machines à glace : deux critères supplémentaires

Le choix d’une machine à glace pour un particulier dépend donc avant tout du prix et du confort d’utilisation dont on entend bénéficier. Toutefois, il existe deux autres critères qui pourront aussi avoir leur importance : la capacité de la cuve et l’encombrement de l’appareil.

Concernant la cuve, sa capacité est le plus souvent comprise entre 0,8 et 2 litres. Il est logique qu’une cuve plus grande permet de fabriquer davantage de glace par cycle. Ce critère doit donc être adapté à la quantité de glace dont on a régulièrement envie.

L’encombrement, enfin, dépend de la place dont on dispose dans la cuisine. Certains appareils (en particulier les turbines à glace) peuvent prendre un volume considérable. Par ailleurs, ce sont des éléments pouvant peser plusieurs kilos : par souci de confort, on évitera de choisir un tel appareil si l’on souhaite le déplacer régulièrement.

Un dernier conseil : les constructeurs dotent leurs appareils d’options à la pointe, comme l’auto-nettoyage ou l’affichage numérique. Pensez à consulter celles de différentes machines à glace avant de faire votre choix.