Comment ouvrir son cabinet d’hypnothérapeute ?

Comment ouvrir son cabinet d’hypnothérapeute ?

Alors que les pratiques liées à la médecine douce ont aujourd’hui le vent en poupe, vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure et d’ouvrir votre propre cabinet, pour travailler en tant qu’hypnothérapeute. Félicitations ! Toutefois, avant de réaliser vos objectifs et de pouvoir accompagner vos patients au quotidien, vous n’aurez pas d’autres choix que de suivre quelques étapes clés. Découvrons ensemble comment vous pouvez devenir hypnothérapeute, à votre compte, et lancer votre activité.

Le point de départ : la formation

Cela semble évident, mais il n’est pas envisageable de guider vos futurs patients vers la guérison ou une meilleur gestion de leurs problèmes si vous n’êtes pas formé. Même si le titre d’hypnothérapeute n’est aujourd’hui pas reconnu par l’état en France, certaines formations certifiantes ont vu le jour et vous permettent d’acquérir les compétences requises à l’exercice de ce métier.

Pour devenir praticien, il n’est pas impératif d’avoir une expérience dans le corps médical (docteur, infirmier, psychologue), même si, en fait, c’est idéal pour développer une approche efficace, également basée sur des dogmes établis en médecine et psychologie. La plupart des formations sérieuses en hypnose s’adressent d’ailleurs à des professionnels de la santé, comme c’est le cas du centre Intuitive Process.

La création de son activité

Lorsque vous aurez développé des techniques d’hypnose fiables et rigoureuses, basées sur plusieurs mois de formation et stages spécialisés, vous pourrez alors envisager de vous lancer à votre compte. Pour ce faire, définissez tout d’abord votre statut.

En effet, il est possible d’exercer dans le cadre d’une micro entreprise avec le statut de “profession libérale”, permettant de ne payer des charges que sur le chiffre d’affaire généré. Par la suite, si votre activité se développe, vous pourrez considérer un statut juridique différent, plus adapté à votre structure.

Une visibilité sur le marché local

Comme pour chaque entreprise, certains éléments sont impératifs pour guider son activité, évaluer la viabilité du projet et jugé ses possibilités d’évolution. Commencez donc par rédiger un business plan et une étude de marché à votre échelle, en listant : vos forces, faiblesses, services, prix, concurrents, zone d’intervention, etc…

Pensez aussi à faire un prévisionnel de votre activité en prenant en compte les frais d’activité (cabinet, marketing, site internet, déplacements…) et en considérant chiffre d’affaire réalisable sur les années à venir. Essayez d’être le plus réaliste possible afin d’inclure également les aléas du quotidien, pouvant impacter votre activité.

Entourez-vous des bonnes personnes

Si c’est la première fois que vous travaillez à votre compte, cette nouvelle situation professionnelle peut être extrêmement stressante. Entre les clients à gérer, les charges mensuelles, le développement de l’activité, la comptabilité, etc… on a vite fait de perdre le fil.

Afin d’éviter un burn-out et assurer la pérennité de votre cabinet d’hypnose, entourez-vous des bonnes personnes, en commençant par vos anciens formateurs. Ils seront à même de vous conseiller sur le plan professionnel et personnel, vis à vis de vos clients ou dans la gestion de votre entreprise.

Acceptez également le fait que l’on ne peut pas être bon partout. Si vous n’êtes pas capable d’assurer une tâche spécifique (site internet, communication, comptabilité), n’hésitez pas à faire appel à d’autres professionnels, ponctuellement ou de façon récurrente.