Comment fabriquer de la bière soi-même ?

Comment fabriquer de la bière soi-même ?

Comprise dans la liste des boissons alcoolisées appréciées dans le monde, la bière peut se brasser chez soi. En effet, il est possible d’élaborer sa propre bière avec un concept artisanal. Si plusieurs personnes se lancent dans le brassage de bière, il y a celles qui se posent des questions sur le moyen de ne pas rater la préparation. Voici quelques conseils pour vous aider à fabriquer vous-même votre bière.

Réunir les équipements à utiliser pour concevoir sa bière

Pour fabriquer votre bière, vous devez rassembler les ingrédients nécessaires et les matériels utiles à la fermentation. Dans un premier temps, il est conseillé de bien stériliser les équipements en les nettoyants avec des produits spéciaux et de l’eau chaude. Une fois les matériaux désinfectés, vous devez prendre le fermenteur, puis rajouter 2 cuillères à soupe de détergent VWP à mélanger avec 6L d’eau chaude.

Il faut prendre soin d’agiter le fermenteur de sorte à dissoudre le détergent dans l’eau et  faire sa bière maison. Enfin, vous devez prendre un verre du liquide formé à l’intérieur du fermenteur et placer une cuillère. Après avoir pris le mélange, placez le barboteur dans le fermenteur et fermez le tout. Secouer les deux équipements jusqu’à ce que les différentes surfaces du fermenteur soient touchées par le liquide.

La préparation de la bière

Pour réussir la fermentation de votre bière,vous devez préparer vos levures. Existant sous plusieurs formes, les levures pour une bière simple sont celles dites sèches. Lors de la première étape, vous avez mis de côté un verre et une cuillère nettoyés avec le produit stérilisant. Désormais, vous devez les rincer et placer les levures au fond du verre.

Après cette procédure, vous devez ajouter de l’eau tiède jusqu’à la moitié du verre avant de mélanger le tout et avoir un liquide marron clair uniforme. Patienter durant 10 minutes, puis verser le liquide formé à l’intérieur du fermenteur en essayant de bien le repartir. Cette étape est celle que vous devez faire avant de vous concentrer vers une fermentation de 10 jours.

La fermentation et la dégustation

Au moment de la fermentation, la bière fait habituellement un bruit de glouglou. Parfois, il arrive que le récipient ne donne aucun bruit. Il faut préciser que le bruit n’interfère en aucun cas dans la fermentation de la bière. Seul le CO2 qui vient à s’introduire dans ce récipient peut compromettre votre fermentation. Par conséquent, vous devez vérifier si votre équipement n’est pas défectueux pour laisser entrer le CO2.

Dans certains cas, il arrive que le son du glouglou disparaisse petit à petit avec les jours. Si vous observez ce cas, vous ne devez pas avoir de crainte puisque la fermentation se passe bien. Au départ, les levures font une grande activité et cela s’atténue au fur et à mesure que les sucres fermentescibles sont transformés. Avec le temps, les levures se concentrent vers la transformation des sucres plus complexes jusqu’à la fin de la fermentation. Pour évacuer le CO2 qui s’est incrusté dans la cuve, vous pouvez vous servir d’un tube à glisser dans l’orifice du couvercle sans toucher le moût. Ce tube s’use lorsque vous entendez le son du glouglou. Une fois le bruit disparu, retirer doucement votre tube et placer le barboteur. À la fin de la fermentation qui dure 3 semaines, vous pouvez enfin goûter à votre bière