Comment remédier aux différentes blessures musculaires

Comment remédier aux différentes blessures musculaires

Le massage sportif est une thérapie indiquée pour tous les athlètes. Il arrive parfois que ce dernier souffre d’une blessure musculaire. Pour y remédier, voici quelques conseils à suivre.

Qu’est-ce qu’un massage sportif ?

Le massage et le sport ont toujours été étroitement liés. Toute activité physique qui sollicite les muscles et les articulations, nécessite sans doute un massage. Les sportifs qui se font masser avant et après l’entraînement peuvent améliorer considérablement leur performance et accélérer leur récupération.

Pour cela, il existe des massages préventifs et curatifs. Suite à un claquage musculaire superficiel, des courbatures, une élongation ou une contracture, le sportif doit indispensablement faire un massage.

Guérir une crampe avec la crème magique Massimol

Une crampe provoque une forte douleur qui peut être soulagée avec quelques gestes. Pour cela, cessez l’activité, étirez et massez le muscle atteint par la crampe. En effet, appliquez un gel polyvalent comme Massimol à l’endroit douloureux et faites des mouvements circulaires.

Si la crampe est sévère et que le muscle est encore sensible, n’hésitez pas à faire une deuxième application une à deux heures après. Par contre, si la douleur persiste après la crampe, il faut prendre certains médicaments comme le paracétamol.

Guérir une contracture avec la chaleur

La contraction involontaire du muscle pendant l’effort nécessite que le muscle reste au repos, légèrement massé et mis au contact de la chaleur. En effet, le recours à des myorelaxants peut permettre de réduire les douleurs. Grâce aux huiles essentielles de Massimol, vous pouvez également guérir la contracture pour une sensation de fraîcheur immédiate.

La prévention passe d’abord par un entraînement. Il faut absolument s’échauffer de façon correcte avant et après l’effort. Lorsqu’il n’existe pas de lésion, le massage est une excellente pratique. Elle permet, en fait, d’éliminer les tensions au niveau local.

En cas d’élongation, pas de massage

Lorsqu’un sportif fait un étirement trop violent, les fibres musculaires s’allongent. La sollicitation intempestive et excessive du muscle fait que ce dernier dépasse ses possibilités normales d’élasticité.

Dans ce cas, il faut éviter de masser les zones touchées. Généralement, au niveau des cuisses et des mollets, il est préférable d’appliquer uniquement de la glace plutôt que de la chaleur.

Claquage, repos indispensable

À la différence de l’élongation, le claquage est synonyme d’un endommagement des fibres musculaires sans qu’il ait une rupture. Dans ce cas, le repos est indispensable. Pour réduire l’inflammation  et resserrer les vaisseaux sanguins, il faut mettre de la glace. En revanche, aucun massage ni palpitation n’est conseillé au risque d’aggraver les lésions.

De même, il est recommandé de surélever le membre atteint et de lui appliquer une compression à l’aide d’un bandage. Cela limite en fait le gonflement de la zone blessée. Par contre, il est toujours préférable de voir un médecin.

Une déchirure musculaire, suivi médical indispensable

Parfois, l’immobilisation est nécessaire lors d’une déchirure musculaire. Elle consiste, en fait, à la rupture des fibres musculaires. En effet, l’application de glace doit être régulière afin de réduire l’inflammation et la douleur. Dans ce cas, le suivi d’un médecin est obligatoire et aucune activité physique ne doit être reprise avant la disparition totale de la douleur.

En cas de déchirure musculaire, il est indispensable de se reposer. Ne prenez pas la situation à la légère. Il faut sûrement consulter un médecin et suivre ses conseils mot à mot.