Comment s’y prendre pour vendre son entreprise ?

Comment s’y prendre pour vendre son entreprise ?

Crédit image : Pixlr

La vente d’une entreprise est une opération complexe. Le chemin emprunté par le cédant est semé d’embûches et d’obstacles. Voici quelques conseils pour faire le bon choix et, malgré les difficultés rencontrées, faire en sorte que le résultat final soit tout aussi gratifiant.

Qu’attendez-vous ?

Avant de vendre, il est capital de bien cerner les motivations qui vous poussent à le faire. Rien ne sert de remettre à demain ce qui doit être fait au moment où la situation propice se présente. Soyez pro-actif !

Quelles raisons poussent certains dirigeants à vendre leur entreprise ?

Les cédants désirent vendre pour de multiples raisons :

  • L’entreprise est vouée à disparaître ou à être rachetée
  • Les soucis de santé
  • S’accorder plus de loisirs et en finir avec le stress, source de Burn-out
  • Un décès
  • Un départ en retraite
  • Entreprendre dans un autre secteur
  • Lancer une nouvelle entreprise

Il y a donc autant de motivations qu’il y a de circonstances heureuses ou malheureuses qui nous entraînent à ce changement radical. Car vendre son entreprise est avant tout une affaire personnelle. Les chefs d’entreprise mettent beaucoup d’eux-mêmes dans leur société. Cette opération n’est jamais anodine, même pour un serial entrepreneur qui la réalise une énième fois.

Quoiqu’il en soit, sachez qu’il n’y a pas de solution miracle. Attendre que les choses se fassent toutes seules n’est jamais la meilleure solution. Et si parfois, il est difficile de prévoir cette décision, il est toujours possible de vous y préparer et de vous lancer de manière raisonnable grâce à l’élaboration d’un plan de cession pour pallier à toutes éventualités.

Ce qu’il faut éviter de faire

Voici les principaux écueils à éviter, si vous souhaitez que la cession de votre entreprise soit une véritable réussite.

1/ Faire les choses au dernier moment sans les planifier à l’avance

Si les entrepreneurs restent sceptiques quant à leur prise de décision de vendre leur entreprise (les périodes de crises financières n’arrangeant pas les choses), il est d’autant plus conseillé de préparer bien à l’avance la cession, selon un plan rigoureux, afin de pouvoir réaliser une vente dans de bonnes conditions. Si le contexte économique semble souvent imprévisible, un plan d’action favorise :

  • la maîtrise du processus de cession
  • la mise en avant du réel potentiel de l’entreprise
  • la négociation

2/ Dévaloriser votre entreprise

Il est capital avant toute vente de procéder à l’estimation de la valeur réelle de l’entreprise. Pour cela, il est conseillé de faire appel à des experts en la matière.

Bon à savoir : combien vaut votre entreprise ? Établir un diagnostic, faire un business plan, estimer la valeur de rentabilité de votre entreprise.  Demandez l’avis d’un expert en cession d’entreprise. Le Groupe d’Experts comptables ERECApluriel, par exemple, propose des services dédiés et personnalisés dans l’accompagnement à la cession d’entreprise.

Quelles que soient les difficultés rencontrées, la conjoncture économique ou l’état du marché, ce qui importe, c’est de ne surtout pas dévaloriser votre entreprise. C’est le meilleur moyen d’échouer.

Attention : une évaluation ne permet pas de fixer un prix, mais donne des ordres de grandeur, des éléments tangibles pour lancer une négociation.

Le véritable prix d’une entreprise est celui auquel se conclut l’achat, c’est-à-dire :

  • le prix que le cédant accepte
  • le prix qu’un repreneur est en mesure de financer sans pénaliser la sécurité future de l’entreprise

Pour en savoir plus sur l’évaluation de votre entreprise, voici une vidéo de l’Alliance Eurus illustrant le processus d’évaluation.

En conclusion, la cession est une opération complexe qui nécessite l’aide de professionnels spécialisés dans la transmission et la reprise de société. Leur expérience et leur savoir-faire accompagnent chaque dirigeant dans cette étape de la vie de leur entreprise.