Comment vous protéger de la pollution sonore?

Comment vous protéger de la pollution sonore?

La pollution de l’atmosphère n’est pas le seul type de contamination qui nuit aux êtres vivants sur la planète. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution sonore est l’une des menaces les plus dangereuses pour la santé. Aussi, selon l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), le bruit est responsable de 16 600 décès prématurés et de plus de 72 000 hospitalisations chaque année rien qu’en Europe.

La pollution sonore est définie comme tout son indésirable ou excessif, quelque soit son intensité, ayant des effets néfastes sur la santé humaine et sur la qualité de l’environnement. 

Pensez, par exemple, à quelqu’un qui clique à plusieurs reprises sur son stylo lorsque vous essayez de vous concentrer sur quelque chose. Bien que le son ne soit pas trop fort, ce type de bruit pourrait être dérangeant à partir du moment où il perturbe la concentration d’une autre personne ou lui cause une irritation. 

5 façons de réduire la pollution sonore et vous protéger ?

Ces sons peuvent avoir des effets négatifs sur votre santé et votre bien-être, ce qui amène certains experts à croire que cet envahissement des bruits pourrait causer la prochaine grande crise de santé publique. Il est probablement prudent de dire que tous ces bruits modernes ne peuvent pas être arrêtés et continueront de s’accroître et d’affecter négativement les gens. Dans cet article, vous découvrirez quelques mesures que vous pouvez prendre afin de réduire les effets néfastes de la pollution sonore sur votre organisme.

1- Passez du temps en silence

Passez un peu de temps à méditer dans un endroit calme peut faire des merveilles pour votre santé, et cela inclut vos oreilles. En effet être dans un environnement silencieux aide vos oreilles à se détendre, empêchant votre réponse au stress d’être déclenchée par des sons forts. Nul n’est sans savoir que le bruit représente un danger pour l’audition, mais pas seulement. Assurément, la pollution sonore au travail ou à la maison peut avoir des répercussions sur la qualité du sommeil, engendrant une fatigue continue. 

Le bruit constitue aussi un facteur de stress et d’irritabilité, par son aspect subi et son impact sur la concentration. De ce fait, en passant du temps dans le calme, vous vous offrez également un certain nombre d’avantages physiques, physiologiques et émotionnels, comme le fait de stimuler le système immunitaire, promouvoir une bonne régulation hormonale, abaisser la tension artérielle, augmenter la créativité, accroître la sensibilisation ou encore améliorer le sommeil.

2- Ayez un sonomètre : 

Le sonomètre est un instrument de mesure utilisé pour évaluer le bruit ou les niveaux sonores en mesurant la pression acoustique. Cet outil vous aidera à créer un certain confort dans votre maison ou dans votre lieu de travail en vous permettant d’avoir un niveau minimal d’exposition au bruit dans le lieu que vous souhaitez. Il existe différents types de sonomètres dont les sonomètres de poche que vous pouvez transporter partout avec vous.

3- Portez une protection auditive

La protection auditive est essentielle si vous travaillez dans un environnement bruyant, comme un chantier de construction, une usine ou un aéroport. Mais une protection auditive est également nécessaire dans divers autres environnements quotidiens. Figurez vous que le simple fait de mettre un casque ou d’activer la fonction de réduction du bruit peut suffire à bloquer suffisamment les bruits forts autour de vous. Bien sûr, vous avez aussi la possibilité d’écouter de la musique, des sons apaisants de la nature ou du bruit blanc pour bloquer davantage la pollution sonore.Les boules quies sont une autre alternative de profil bas aux écouteurs antibruit ou aux protections auditives industrielles.

4- Renforcez l’isolation de votre maison 

Afin de réduire la pollution sonore dans votre domicile, vous pouvez utiliser des barrières à l’extérieur de la maison telles que les clôtures et les arbres, ce qui peut aider à réduire la quantité de bruit entrant dans votre maison.

À l’intérieur, vous pouvez installer une moquette ou un tapis, placer des meubles tels que des canapés et des étagères à côté des murs, couvrir les fenêtres avec de lourds rideaux, installer des isolants et du verre antibruit, installer de panneaux de mousse acoustique ou encore faire fonctionner un ventilateur ou une machine à bruit blanc. Une pièce d’eau stratégiquement placée peut également bloquer efficacement les bruits indésirables.

5- Minimiser les sons que vous pouvez contrôler

 Nous ne pouvons pas nous protéger de tous les bruits forts auxquels nous sommes exposés, mais il y a des sons sur lesquels nous avons un certain contrôle. Ceux-ci incluent le volume de notre téléviseur, le volume du casque, etc.

Pour minimiser le risque de perte auditive et d’autres conséquences négatives sur la santé, assurez-vous que le volume de votre téléviseur ou de votre casque n’est pas trop fort. Les écouteurs peuvent être particulièrement problématiques, car ils sont associés à un risque plus élevé de perte auditive. Si vous ne pouvez pas comprendre ce que quelqu’un dit à une distance d’environ un bras de vous, vos écouteurs sont trop forts. 

Choisissez un endroit plus éloigné des enceintes lors d’un concert, et évitez les activités et les lieux bruyants lorsque cela est possible. Si vous devez être dans un environnement bruyant, faites des pauses loin de la source du bruit.

6- Devenez un défenseur de la pollution sonore

Si la pollution sonore vous préoccupe sérieusement, vous pouvez devenir un défenseur de la réduction du bruit dans votre communauté. Vous devez commencer par connaître les règlements sur ce fait dans votre région, vous pouvez vous assurer que les voisins et les autres entités de votre communauté connaissent les règles et les respectent. Si nécessaire, vous pouvez déposer une plainte auprès des autorités locales, si quelqu’un de votre entourage enfreint les règles. Et si vous pensez fermement que vos lois locales sur le bruit doivent être modifiées, contactez un conseiller municipal. En plus de plaider au niveau juridique, vous pouvez devenir un défenseur de la pollution sonore en sensibilisant votre cercle d’influence. De nombreuses personnes ne sont pas conscientes des dommages que les bruits trop forts peuvent causer à l’audition et au bien être de l’organisme. Informez votre famille, vos amis et vos collègues que la pollution sonore peut causer de vrais soucis de santé et des conséquences destructrices, et engagez-les à défendre votre cause!