Creuser un puits pour économiser l’eau

Creuser un puits pour économiser l’eau

Avec la sècheresse qui s’accentue d’année en année et la raréfaction de l’eau dans les nappes phréatiques, il devient évident d’avoir une source d’eau chez soi, dans son jardin. Quoi de mieux que de creuser un puits si le sous-sol de votre terrain regorge d’une petite quantité exploitable ?

Cette solution est un excellent moyen d’économiser un peu l’eau que vous obtenez de la ville. Néanmoins, il existe des points clés bons à savoir avant de vous mettre sur un tel projet.

Creuser un puits : trouver d’abord où l’eau se trouve

Avoir un puits dans son jardin est une chose, mais savoir où creuser ou même déterminer s’il y a vraiment de l’eau est une autre. Si l’usage de la baguette de sourcier a fait ses preuves. Vous pourriez y recourir pour identifier une éventuelle source d’eau dans votre jardin. Mais, afin de ne pas perdre du temps, il est préférable que vous fassiez les choses comme il se doit.

Pour trouver de l’eau sur votre terrain, faites appel à un expert en forage qui possède l’expertise dans le creusement des puits. Ce professionnel vous propose une étude géologique du sol sous votre gazon et identifie exactement l’emplacement idéal pour votre puits.

Après cela, vous devez être conforme aux règles en vigueur dans votre Commune concernant la création d’un puits dans son jardin. S’il y a de l’eau sous votre terrain, vous ne pouvez pas en faire usage comme bon vous semble ou creuser à une profondeur qui répond à vos besoins en eau.

Creuser un puits : les règlementations

creuser un puitsÉtant donné que la disponibilité de l’eau peut varier selon les saisons, et qu’en plus, elle commence à se raréfier dans certaines régions, tout creusement d’un puits est soumis à des règles.

Tout comme sur un gros projet de captage d’eau, creuser un puits nécessite d’être conforme à ce que dit la loi sur le bon usage de l’eau. En principe, vous remplir un formulaire de déclaration d’ouvrage à la Mairie de votre Commune et remplir quelques formalités auprès des exploitants des réseaux souterrains, du Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) et des laboratoires de contrôle.

Vous pouvez par ailleurs vous épargner ces procédures (à l’exception de la déclaration à la Mairie) en remplissant les conditions suivantes :

  • La profondeur de votre puits ne doit pas dépasser 10 mètres
  • Le taux de remplissage du puits ne doit pas excéder 8 m3/h
  • La consommation de l’eau du puits ne doit pas être supérieure à 1 000 m3/an
  • L’eau du puits est exclusivement destinée pour les utilisations autres que la consommation humaine

Les prérequis avant de creuser un puits

Un puits ne se creuse pas n’importe où et n’importe comment. Pour qu’un forage soit qualifié de réussi, il ne doit pas mélanger deux sources provenant de deux nappes phréatiques. Il doit aussi être à bonne distance de toute source de pollution : étables, poulailler, cultures, canalisation d’eaux usées, fosse septique, etc.

La paroi du puits doit être protégée, notamment par la pose de buses qui sont d’ailleurs indispensables lorsque vous utilisez la technique du havage.