Senior : Quelle solutions pour prévenir les chutes ?

Senior : Quelle solutions pour prévenir les chutes ?

La chute est un des principaux dangers encourus au quotidien par les personnes âgées. Ce risque, présent dès l’âge de 65 ans, nous incite à accorder une attention particulière aux séniors, du fait des conséquences, pouvant être graves, qu’il entraine.

Les chutes accidentelles chez les individus âgés surviennent pour de multiples raisons. Si la cause évidente est le vieillissement, elles sont également provoquées par des troubles de l’équilibre dus aux facteurs rhumatologiques, neurologiques ou cardiovasculaires. Cependant, selon les spécialistes de la santé, la plupart du temps, c’est également l’association de plusieurs de ces causes qui entraine ces accidents.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans son « aide-mémoire du 31 août 2017 », préconise, en guise de mesures de prévention des risques et des conséquences des chutes accidentelles, l’aménagement du cadre de vie des personnes âgées et le développement de dispositifs et d’appareils appropriés pour remédier aux déficiences relevées jusque- là. Parmi ces dispositifs, le détecteur de chute apparait comme une solution idoine. Les technologies liées à ce dispositif sont au nombre de trois.

 

Capteurs accélérométriques : la solution la plus accessible

À l’intérieur du dispositif de détection des chutes, les capteurs accélérométriques sont automatiquement actionnés en cas de chute et d’inactivité de la personne âgée. Très réactifs, ils déclenchent l’alerte soixante secondes après avoir constaté la moindre anomalie. Malheureusement, l’efficacité de cette méthode n’est pas absolue : seules les chutes lourdes sont détectées, et les alertes lancées ne sont pas toujours vraies.

 

Téléassistance active : la solution qui s’adapte aux comportements de la personne âgée

La téléassistance active étudie le style de vie de la personne. Elle apprend à la connaitre dans ses habitudes et ses gestes quotidiens. Ainsi, dès qu’elle constate le moindre changement dans sa façon de faire, elle lance immédiatement l’alerte. Par exemple, si la personne passe généralement trente minutes dans une pièce, pour cette méthode, le fait d’y passer plutôt une heure constitue une anomalie et justifie une alerte. De cette façon, il est évident que les informations fournies par cette solution ne soient pas toujours fiables. Les marges d’erreur sont importantes, et la réactivité du système connait des limites.

Capteurs caméra : la solution qui garantit une bonne réactivité

Le procédé consiste à introduire les capteurs d’images dans tout le domicile de la personne âgée. Ainsi, à tout moment, les mouvements de cette personne sont contrôlés. De cette façon, les chutes lourdes et molles ne sauraient être inaperçues. Elles sont détectées en temps réel par un assistant virtuel, qui prend les mesures conséquentes. Dans cette méthode, la réactivité est automatique et la personne âgée est prise en charge le plus tôt possible. Cependant, les inconvénients de cette solution sont remarquables : l’installation des caméras dans tout le domicile met à mal l’intimité de la personne âgée. De plus, il n’est plus possible de détecter ses chutes éventuelles si elle se retrouve hors de la maison.

En somme, toutes ces solutions rendent possible la détection automatique des chutes de la personne âgée, même si les procédés sont différents. Optez pour la méthode la mieux adaptée à votre situation personnelle !