Comment faire des économies sur l’informatique ?

Comment faire des économies sur l’informatique ?

Parmi les dépenses courantes des entreprises, la gestion des actifs informatiques occupe une place importante. En cause, l’utilisation massive et de plus en plus ubiquitaire de ce type d’équipements. Lorsqu’une entreprise souhaite faire des économies sur ses charges, c’est naturellement un poste de dépenses qu’elle va chercher à optimiser. Découvrez nos astuces pour faire baisser la facture informatique.

Réaliser un audit informatique

Identifier des dépenses évitables et inutiles, repérer des outils inutiles qui peuvent être supprimés et anticiper des problèmes de gestion. C’est exactement le rôle d’un audit informatique. Cette démarche consiste à analyser et à faire le point sur l’ensemble des équipements informatique (ordinateur, réseau, stockage, périphérique…) d’une entreprise, les usages qui en sont fait et comment l’ensemble est gouverné. Généralement réalisée par des entreprises spécialisées comme celle-ci, l’audit informatique permet de mettre en évidence les points à améliorer dans la gestion de l’informatique et de réaliser des économies en retirant les outils non utilisés et en arbitrant plus efficacement les investissements qui sont réalisées.

Anticiper la mise à jour des équipements et logiciels

Lorsqu’on réalise un investissement, on est généralement tenté de le rentabiliser au maximum en exploitant toutes les ressources qu’il offre jusqu’à sa fin de vie. Par exemple, on va exploiter une machine pendant plusieurs années, même si de nouvelles générations d’équipement paraissent en raison du coût de remplacement.

En informatique, cela n’est pas toujours valable. En effet, les logiciels et outils numériques sont très régulièrement mis à jour et toujours plus gourmands en ressources (conséquence de la Loi de Moore).

Résultat, lorsqu’on attend trop longtemps pour remplacer un ordinateur par une version plus performante, l’argent économiser en repoussant l’investissement est souvent déjà perdu dans les baisses de productivité liées à l’ordinateur vieillissant qui devient plus lent.

Pour illustrer cela, imaginez un ordinateur qui met de plus en plus de temps pour effectuer une même tâche avec les nouvelles versions d’un logiciel plus gourmand. A résultat égal, le temps de travail nécessaire sera plus important.

Il s’agit donc de trouver la bonne vitesse de renouvellement en remplaçant de façon anticipée les équipements dès qu’ils commencent à montrer des signes de faiblesse. Cela peut être déterminé également dans le cadre d’un audit informatique.

Externaliser les sauvegardes

Une infrastructure informatique digne de ce nom se doit d’avoir une solution de sauvegarde des données. Cela permet de les restaurer en cas de panne ou de piratage dans le cadre d’un plan de reprise d’activité. On a longtemps installé les solutions de sauvegarde sur des serveurs au sein de l’entreprise. Il est généralement moins coûteux de rationnaliser ce poste de dépense en l’externalisant chez un prestataire qui accueille de vastes racks de serveurs ou dans un grand groupe proposant une offre de cloud comme OVH ou Amazon par exemple.

En déléguant cette tâche à une entreprise spécialiste, cette dernière peut optimiser le fonctionnement et le coût que représente les volumes de stockage grâce à une mutualisation des charges entre ses différents clients. L’entreprise finale se retrouve au final avec une marge réduite.

Il s’agit en quelques sortes de ne pas réinventer la roue.