Élagage des orangers : quel est le moment propice ?

Élagage des orangers : quel est le moment propice ?

Les orangers sont des arbres fruitiers qui ornent depuis des siècles nos jardins. Cependant, il est plus ou moins fragile surtout pendant les grands froids. De ce fait, pour le renforcer et pour le fructifier, il faut savoir quand et comment le tailler. Donc, allons-y pour une merveilleuse récolte.

À savoir sur les orangers

Connu sous le nom d’oranger, il porte également un nom scientifique « Citrus sinensis». Il est de la famille des rutacées. Les orangers font généralement entre 5 à 10 m de hauteur. Ainsi, il est nécessaire de les planter dans un sol riche, bien drainé et sableux, mais aussi exposé au soleil. Il faut savoir que l’oranger a beaucoup de bienfaits et de vertus pour la santé. Alors pourquoi ne pas l’avoir dans notre jardin ? De plus, il est facile à cultiver, sa floraison commence en avril jusqu’au mois de juillet. On procède à la récolte pendant l’hiver.

Les bonnes manières pour l’élagage

Passons maintenant par l’élagage ! Pour faire un bon travail, il faut avant tout avoir les bons matériels. Pour ce faire, il vous faut une scie d’élagage pour les grosses branches, un sécateur et un vinaigre d’alcool ou un chalumeau pour la désinfecter les outils. En premier lieu, couper les bois qui poussent vers l’intérieur et ceux qui se croisent pour avoir le maximum de lumière. Ensuite, on peut aussi équilibrer les ramures en faisant un taillage doux pour avoir une belle forme. Ces procédés vous aideront à avoir une bonne fructification.

Pour l’élagage en forme de boule et pour avoir une ramification régulière, il faut choisir les troncs charpentières à partir de 3 ou 4 branches principales réparties autour du tronc. Ces branches seront coupées à 30 cm au-dessus d’un œil pour un bon embranchement de l’oranger.

Outre, l’appel à un professionnel aguerri  s’avère un excellent moyen de vous instruire durant l’élagage.

Le moment propice pour le tailler

Pour la taille de la formation et de fructification de l’oranger, il se fait en trois années consécutives en fin d’hiver, en mars à avril. Il débutera lors de la troisième année qui suit la plantation du porte-greffe. Après, on peut passer par la taille d’entretien.

Notez-bien également que l’oranger peut être victime de parasites et d’attaque de champignon. Les maladies de l’oranger peuvent être causées par les pucerons (détruisent les feuilles et les faits tombers), la cochenille (donne des amas blanchâtres aux feuilles) et la moniliose (pourrisse l’oranger). Le traitement doit donc se faire rapidement. Pour ce faire, il est fortement conseillé de faire appel à un expert comme cet  élagueur dans la Manche pour le traiter.

Conseils arrosage

Selon le type de votre oranger comme sur ce site, notamment pour ceux en pot, l’arrosage doit être régulier. Ce fruitier a tendance à se décesser rapidement. Il a besoin de beaucoup d’eau. C’est une des raisons pour laquelle on doit prendre au sérieux la régularité, la quantité de l’arbuste. Faites quand même attention car, un excès peut lui être fatal. Il y a donc de limite à respecter.

Comme tout autre type de plantes, il est conseillé de l’arroser qu’après le coucher de soleil, au petit matin pour ne pas le laisse. De cette façon, l’eau apportera bien ses effets et ne risque pas de s’évaporer.

Cet arbre a une grande valeur aux yeux des jardiniers en raison de sa couleur vive et varier. Il assure en même la décoration du jardin et de fruits royaux apprécies par des grands et petits. D’ailleurs, notre organisme aussi l’apprécie, il favoriser la santé de manière naturelle et efficace.