Installer une piscine tubulaire : les étapes à suivre

Installer une piscine tubulaire : les étapes à suivre

Également appelée « autoportée », une piscine tubulaire est un modèle de bassin hors sol. Généralement faite en PVC, celle-ci est revêtue par des tubes en acier pour résister à la rouille et aux contraintes physiques. Investir dans cette version permet différents avantages tant pour l’esthétique de l’extérieur que pour le confort des résidents.

Toutefois, il est important de connaître la bonne méthode pour son installation. Divers critères sont à prendre en considération afin de garantir la fiabilité des opérations. La suite de cet article va énoncer les étapes à suivre pour l’implantation de ses composantes dans son jardin.

Entamer la préparation du terrain

La préparation du terrain est une étape déterminante dans l’installation du bassin. Une étude de sol doit être réalisée dans cette optique. Pour ce faire, il faut vérifier la texture de la terre ainsi que son niveau. Dans le cas où cette dernière n’est ni plane ni consistante, des travaux de terrassement et tassage sont indispensables.

Une fois ces détails respectés, il est souhaitable d’éliminer tous les éléments superflus du périmètre à aménager. Par ailleurs, la mise en place de plaques de soubassements est essentielle pour une meilleure stabilité de la structure.

Installer le tapis de sol à la base du bassin

Cette étape doit être effectuée après la mise à niveau du terrain. Afin d’obtenir une planéité impeccable, il faut nécessairement placer le tapis de sol en premier lieu. Cet équipement sert à l’isolement de l’assise du bassin. Son aide permet de tenir l’installation en place.

Pour la réalisation, il faut que le tapis soit bien tendu en fonction de l’horizontalité du sol. Si ce dernier présente encore quelques défauts, il faut rétablir les imperfections avec des outils adaptés. L’intervention d’un professionnel est jugée nécessaire dans cette alternative.

Monter les pièces de la piscine tubulaire

Après que le tapis de sol est bien placé, on peut se lancer dans le montage du matériel. Mais avant d’entamer les opérations, il faut lister tous les éléments nécessaires : les piquets en acier, le cerclage, l’échelle, la pompe et le système de filtration. Par la suite, on peut procéder au montage. Dans ce sens, la tubulure doit être assemblée.

Le cerclage doit se poser sur le tapis de sol par une fixation faite de piquets verticaux. Ces derniers doivent s’emboîter les uns dans les autres. Pour que le résultat soit irréprochable, il est essentiel de consulter la notice d’installation.

Remplir le bassin et finaliser l’installation

Avant de verser de l’eau à l’intérieur du bassin, il faut d’abord vérifier les bouchons d’évacuation. Dans la mesure où ces derniers sont bien en position, le remplissage peut commencer. En procédant étape par étape, il est conseillé d’examiner la stabilité du liquide. Aucune fuite ni anomalie ne doit être remarquée.

Dans tous les cas, le tapis de sol doit toujours être bien tendu. D’ailleurs, il ne faut pas oublier d’ajouter les accessoires pour obtenir plus de conforts. Ces derniers peuvent être une échelle, un kit de filtration ou une pompe à eau. Il faut voir ce site pour connaître la mise en place de ces auxiliaires.