Jardin : c’est le bon moment pour tailler les cerisiers

Jardin : c’est le bon moment pour tailler les cerisiers

S’occuper de son jardin, c’est avoir un bon sens de la prévention afin d’éviter certaines maladies qui affectent les plantes. Avec l’arrivée des beaux jours, c’est le bon moment pour tailler vos cerisiers afin d’espérer obtenir de très bonnes récoltes pour les saisons à venir. Bien entendu, chaque espèce a ses exigences et le cerisier est réputé assez exigeant en ce qui concerne la taille. Voici comment s’y prendre.

Une réelle phobie pour les sécateurs

Que ce soit le cerisier ou les autres arbres à noyaux, le sécateur est un outil à éviter au maximum. En effet, il s’agit de plantes qu’il faut manipuler avec délicatesse afin d’éviter de les stresser après la taille. D’ailleurs, plus on les taille, plus on provoque des blessures qui vont mal cicatriser et ceci facilite la contamination par certaines maladies telles que la gommose ou la moniliose. Afin de minimiser ces risques, il est préférable de tailler votre cerisier par temps sec pendant l’été.

Du coup, les risques d’écoulement de sève seront réduits et les plaies vont cicatriser beaucoup plus vite. N’oubliez pas d’y appliquer un baume de cicatrisation pour accélérer la cicatrisation. En revanche, il faut éviter la taille de vos cerisiers au printemps où le temps est beaucoup plus humide. N’oubliez pas de faire tailler votre cerisier par le spécialiste jardin Flore Boréale lorsqu’il est au repos afin de contrôler les sujets trop repoussants dont vous cherchez à réduire la hauteur ou le volume.

Tailler pour le bien du cerisier

La taille estivale de vos cerisiers poursuit généralement deux objectifs. Elle permet d’abord de réduire les tiges l’année à deux ou quatre yeux afin d’obliger la sève à se diriger vers les futurs bourgeons à fleurs. Ensuite, le fait de tailler avec une grosse cisaille permet d’obtenir la forme la plus évasée possible. Ce que les spécialistes ont tendance à appeler le « puits de lumière ». En effet, plus il y a de lumière et de l’air qui passe entre feuilles, plus c’est bénéfique pour un cerisier.

La taille « en vert »

C’est une méthode de taille qui est plus adaptée aux pommiers et aux poiriers, car ils n’ont pas la phobie du sécateur. En effet, ce sont des plantes qui se remettent facilement des petites blessures qu’on leur inflige. D’ailleurs, c’est sans doute la raison pour laquelle leur taille florifère s’effectue à la fin de l’hiver par le spécialiste du jardin Flore Boréale juste avant la montée de la sève.