La commande publique fédère en Alsace

La commande publique fédère en Alsace

Le réseau régional de la commande publique a remplié pour 5 ans. En effet, depuis 2012, on assiste à un grand regroupement composé d’agences de développement économique, d’organismes consulaires, d’experts comptables, d’avocats et de BPI France. Il s’agit sans doute du dernier réseau de commande publique en France. Les autres ont littéralement implosé et ne sont plus en mesure. Créé en 2008, celui-ci a fait long feu et ne peut plus se permettre de commettre des erreurs tant le travail qu’il a à faire semble relever de l’évidence.

Sa mission principale : former aux premiers pas dans les marchés publics

Le réseau régional de la commande publique rassemble d’ailleurs autour de l’AAA, la CCI Alsace Euro métropole, les chambres Alsaciennes des métiers et d’agriculture. Son but, c’est d’aider les PME et les TPE à avoir accès à la commande publique et surtout à faire en sorte qu’elles soient payées à temps. Les prestations proposées comprennent des ateliers collectifs d’information (dématérialisation et réforme) du code des marchés publics.

Accès à une veille sur la publication des appels d’offres locaux, régionaux, et internationaux. Les prestations sont gratuites sauf l’abonnement à une veille personnalisée par mots-clés. Les petites entreprises pourront alors élargir leurs champs d’action au-delà des collectivités locales en le sensibilisant surtout par rapport aux marchés que lancent les autres structures publiques : EDF, SNCF, universités, entreprises, etc.

Plusieurs rencontres organisées à l’échelle régionale

Grâce à une manifestation qui s’est tenue le 30 juin à Strasbourg et qui a rassemblé plus de 26 participants, le réseau régional de la commande publique a pu mettre en place un véritable panel de discussion pour exposer les projets et les politiques d’achat.
Depuis 2012, année de la signature de la première convention pluriannuelle de partenariat, le RCPA totalisait plus de 3413 entreprises informées et plus de 700 entreprises qui ont été accompagnées de manière spécifique dans l’obtention de marchés.

En ce sens, plus de 200 salariés ou dirigeants ont été formés sur des thèmes comme un exemple de mémoire technique, le montage de dossier ou encore la dématérialisation. Il revendique surtout la contribution à la signature de plus de 335 contrats d’un total de 130 millions d’euros en faveur des PME et TPE. Une fois le marché décroché, 215 entreprises ont pu bénéficier du dispositif « Avance+ » de BPI France (Financement de créances et garanties d’exécution de marchés).
Il s’agit d’un bilan qui va sans doute inciter l’Alsace à devenir une source d’inspiration pour le Grand Est.