Le principe de l’absorption acoustique

Le principe de l’absorption acoustique

L’absorption acoustique est un détail fondamental qu’il est important de considérer dans tous travaux de rénovation et toute construction immobilière. Elle est ce qui fait la différence entre un immeuble dans lequel il est impossible de s’entendre parler à cause d’une résonnance trop importante, ou au contraire d’un appartement dans lequel vous entendez vos voisins parler comme s’ils étaient dans la pièce d’à côté. Découvrez comment fonctionne ce phénomène, et comment en faire la gestion.

L’absorption acoustique : principe de base

Qu’est-ce que l’absorption acoustique ? Ce principe, très important en architecture, repose sur de nombreux facteurs physiques liés aux matériaux utilisés lors de la construction et à la forme des pièces. Il est aussi possible après la construction d’une pièce de lui faire subir un traitement acoustique afin d’améliorer l’absorption des sons.

Les matériaux, en plus de leur résistance et de leurs autres caractéristiques, absorbent plus ou moins bien les sons. Leur utilisation, associée à l’architecture en elle-même de l’appartement, définit la puissance de l’absorption des sons. Pour plus d’informations et de nouveautés sur les travaux à faire sur son domicile, mais aussi sur le monde de l’immobilier en général, rendez-vous sur 123 Immo.

Les cathédrales sont l’exemple type du bâtiment dans lequel les matériaux et l’architecture n’absorbent pas les sons : il en résulte un brouhaha amplifié et parfois incompréhensible lorsqu’une ou plusieurs personnes parlent à haute voix malgré la taille de la « pièce ». À l’inverse, il existe une pièce à Minneapolis, surnommée Chambre anéchoïque, dans laquelle le son est tellement absorbé par les matériaux des murs que le silence y devient oppressant. Pour en découvrir plus à propos de cette pièce construite sur Steven Orfield, rendez-vous sur wikipedia.org.

Un bon équilibrage du son est donc nécessaire dans la construction d’une pièce, d’un appartement ou d’un immeuble, et c’est pourquoi la gestion des matériaux qui constituent les murs est importante. Mais en quoi les murs ont-ils une influence sur le son à l’intérieur d’une pièce ?

Principe de la diffusion du son

Le son est une vibration de l’air qui se diffuse à partir d’une source dans toutes les directions à la fois. Lorsqu’elle se heurte à une surface, cette vibration se divise : une partie se répercute, tandis qu’une autre partie pénètre la surface.

Lorsque le son se répercute, il continue de se diffuser, et perd en intensité au fur et à mesure de la distance parcourue. Un son plus fort se diffusera donc plus loin, tandis que certains sons, pourtant très fort, peuvent se dissiper dans l’air sur de plus petites distances à cause d’une fréquence de vibrations plus petite.

Mais la vibration du son pénètre également les surfaces, et peut donc traverser n’importe quel obstacle opaque, comme un mur ou une vitre. La vibration qui se diffuse à travers un mur perd son intensité plus rapidement, mais cette perte d’intensité dépend en elle-même des matériaux utilisés pour la construction du mur. C’est pourquoi il est important en architecture de s’intéresser aux caractéristiques des matériaux de construction.

Les 3 caractéristiques des matériaux de construction

Pour ce qui est du son, il existe 3 caractéristiques pour chaque matériau de construction : la réverbération, l’isolation et l’absorption.

  • La réverbération est la capacité du matériau à renvoyer le son. Moins il y a de réverbération, moins il y aura d’écho. Il est bon de garder la réverbération à un minimum.
  • L’isolation est définie en particulier par l’épaisseur du mur, mais aussi par le matériau qui est utilisé en surface du mur. Plus un mur isole le son, et moins ce dernier a de facilité à le traverser.
  • Enfin, l’absorption du son désigne les vibrations absorbées par le mur au moment où elles s’y heurtent : elles ne se répercutent pas ni ne traversent le mur. Elle dépend de la matière qui compose la surface du mur.

Ensemble, ces trois caractéristiques permettent de calculer le coefficient d’absorption acoustique. Vous pouvez découvrir le coefficient d’absorption acoustique sans vous y connaitre grâce à sa notation : il existe 5 notes, allant de A à E. A désigne une pièce très bien isolée (jusqu’à 100% d’isolation) tandis que la lettre E désigne une classe descendant jusqu’à une isolation de 15%.

Les vibrations du son sont donc divisées en trois parties. Selon l’architecture de la pièce et la matière qui compose la surface et l’intérieur du mur, ces vibrations vont dans leur majeure partie rebondir dans la pièce et créer un écho, traverser le mur et donc être audibles depuis l’autre côté de celui-ci, ou au contraire être absorbées par le mur.