Le sanctuaire Fushimi Inari : un endroit sacré du Japon ?

Le sanctuaire Fushimi Inari : un endroit sacré du Japon ?

Le Fushimi Inari, situé à Fushimi-ku au sud-est de Kyoto, est l’un des plus anciens temples shinto du Japon. Il a été construit sur le mont Inari en 711 pour rendre hommage au dieu des récoltes du riz et de l’agriculture, Inari-no-kami. Beaucoup sont les touristes qui viennent le visiter de par la beauté exceptionnelle des lieux, mais aussi parce que son histoire est très excitante. Apprêtez-vous à vivre une aventure mémorable en venant explorer ce sanctuaire japonais !

Visiter le Fushimi Inari-taisha et ses célèbres « Torii »

Fushimi Inari est un lieu de pèlerinage très prisé où l’on vient pour apporter des donations en gratitude envers la divinité, qui sont principalement du saké et du riz. Les Japonais espèrent ainsi obtenir des faveurs divines, ou encore la protection de toute sa famille, ainsi que la prospérité. Le site propose des points vraiment magnifiques. À l’entrée du site, il y a le pavillon principal et un grand bâtiment qui ont été désignés Patrimoine culturel du Japon.
Cependant, le sanctuaire propose aussi d’autres points importants. Les « Torii » sont certainement la spécificité qui rend le sanctuaire populaire. Ce sont de grands portails traditionnels qui, d’après les Japonais, séparent le monde des Dieux du monde des Hommes. Et il y en a presque partout dans le temple, surtout là où il y a les deux longs tunnels de plus de dix milles « torii » vermillon. Nous vous invitons à opter pour un voyage sur mesure au Japon afin de ne rater aucun de ces attraits.

Découvrir l’emblème du temple, le « Kitsune »

Dans le temple, vous remarquerez la présence de plusieurs sculptures en pierre de « Kitsune » (renard) éparpillées sur tout le site. D’après les Japonais, ces créatures représentent les divinités qui gardent le temple : ils étaient envoyés par les Dieux pour empêcher les rats de s’attaquer aux récoltes. Et c’est justement devant ces statues de renard que les offrandes sont posées. Très souvent, on offre du « inari-zushi », une petite pochette de tofu frit remplie de riz, vinaigré dans une sauce sucrée.
Une autre spécificité du sanctuaire Fushimi Inari, la pierre « Omokaru-ishi » qui se trouve dans le sanctuaire Oku-no-in, juste après avoir franchi le tunnel de « Torii ». Il parait que si on arrive à soulever la pierre facilement en faisant un vœu, elle se réalisera. Vous aurez l’occasion de découvrir tout cela si vous partez au Japon !

 

Pour en savoir plus sur « Kitsune », cliquez ici.