Les taux d’intérêt des emprunts immobiliers

Les taux d’intérêt des emprunts immobiliers

Lorsqu’on souhaite acheter un bien immobilier, on emprunte habituellement de l’argent à la banque, on fait un emprunt immobilier. Pour pouvoir prêter de l’argent, la banque a besoin de ressources. Elle les obtient d’abord auprès de ses clients. Elle utilise en effet une partie de l’argent qu’ils épargnent, par exemple sur leur plan épargne logement (PEL). En échange, elle leur verse des intérêts. Finalement, la banque utilise l’épargne des uns pour financer l’emprunt des autres.

Le remboursement des emprunts varie en fonction de différents facteurs

De la même manière, le remboursement des emprunts des uns sert à préserver l’épargne des autres. Elle a ce que l’on appelle un rôle d’intermédiation. Ensuite, si elle ne collecte pas assez d’argent grâce à l’épargne de ses clients, elle emprunte auprès des autres banques et éventuellement auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE). Les taux de ces emprunts interbancaires varient en fonction des taux directeurs fixés par la BCE.

Ces taux directeurs peuvent influencer le taux d’intérêt des emprunts immobiliers que la banque propose à ses clients. En effet, pour calculer ce taux d’intérêt, la banque prend en compte le montant des intérêts qu’elle a elle-même payés.

Etant donné que certains clients ne remboursent pas leur emprunt faute de moyens, la banque intègre également dans le calcul du taux d’intérêt ce que l’on appelle le coût du risque, pour compenser cette perte. Elle estime ce coût à partir de statistiques. Elle intègre aussi d’autres variables, comme son coût de fonctionnement qui sert notamment à payer ses collaborateurs et ses locaux. La banque cherche ensuite à faire des bénéfices pour assurer la pérennité de son activité. Elle ajoute donc une marge qu’elle fixe en fonction des offres présentes sur le marché. Le taux d’intérêt que propose la banque peut être fixe, c’est-à-dire qu’il n’évolue pendant toute la durée de l’emprunt, ainsi le client sait dès le début combien d’intérêts il devra payer au total.

Taux d’emprunt fixe ou variable ?

Dans le cas où le client choisit un taux variable, le montant des intérêts qu’il devra verser peut varier tout au long de l’emprunt : à la hausse ou à la baisse, en fonction de l’évolution des taux du marché. La banque peut aussi proposer un taux mixte, par exemple fixe les premières années et variable ensuite. Le taux d’intérêt détermine ainsi le coût d’un emprunt immobilier et nécessite donc d’être étudié avec attention.