Métier de commissaire-priseur, vue sous un autre angle

Métier de commissaire-priseur, vue sous un autre angle

La profession de commissaire priseur a été créée dans le Moyen-âge pour permettre aux familles qui se trouvent dans les campagnes loin des villes pour vendre leurs produits lorsqu’aucun marché ne se trouve aux alentours. Ces familles font appel à un commissaire priseur qui se charge de présider la vente de tous les objets afin de réduire les injustices en estimant les produits à leur juste valeur.

Cependant, la vente aux enchères a gagné les grandes villes, et tout le monde s’est mis à encherir. Aujourd’hui, les commissaires-priseurs travaillent dans des maisons de vente aux enchères et parfois ils sont le responsable de ces maisons. On fait appel à leur service lors d’événements caritatifs et lors de la liquidation d’actifs à grande échelle, ou tout simplement pour vendre des objets de collections comme des voitures ou des tableaux et des objets d’art. L’objectif étant de vendre à un prix rentable tout en se divertissant. En termes de demande, l’avenir de la vente aux enchères demeure sur la bonne voie.

Actuellement, il faut reconnaître qu’une nouvelle génération de commissaire priseur voit le jour grâce à Internet à savoir le cyber-commissaire-priseur. Tout comme le commissaire priseur traditionnel, il envoie des annonces d’heures et de lieux de rencontre pour les soumissionnaires, puis se charge de la gestion du forum basé sur les personnes qui soumissionnent pour un produit ou un objet en question. Cependant, les ventes aux enchères traditionnelles continuent de perpétuer son éternelle flamme, et cela grâce à la volonté des commissaires priseurs de la vieille école tels que Marc-Arthur Kohn.

marc arthur kohn

Devenir commissaire priseur, des débuts tout comme les autres

De nombreux commissaires priseurs débutent comme assistants. Ils se chargent d’accepter les offres et s’occupent de vérifier les moindres détails concernant les enchères. Les nouveaux commissaires priseurs doivent savoir le protocole et les procédures qui définissent une enchère particulière, et il faut comprendre que plus l’enchère est immense, plus les compétences requises sont particulières.

La maîtrise de logiciels informatiques associés aux enchères est aussi exigée pour que les commissaires priseurs puissent effectuer leur travail tout comme les compétences liées au sens de la communication. Ils doivent mettre en place des catalogues qui précisent de manière honnête l’état d’un bien ou d’un objet d’art tout en l’estimant à sa juste valeur.

C’est dans ce contexte que la Maison de vente aux enchères Marc-Arthur Kohn, l’une des plus grandes maisons de vente aux enchères en France a fait sa renommée. En effet, le commissaire priseur qui préside cette maison en partenariat avec ses collègues ont mis en place un catalogue en ligne permettant à chacun d’accéder aux œuvres mis en vente par la maison. Il est ainsi possible pour chaque collectionneurs qu’acheteur de trouver des œuvres et des objets qui les intéressent ainsi que le prix auquel ils souhaitent les acquérir.