Métiers de la santé et la PACES : le passage obligatoire

Métiers de la santé et la PACES : le passage obligatoire

La demande en personnel qualifié ne cesse de s’accroître. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter au coup d’œil sur l’évolution du désert médical en France.

La PACES : la première année commune à plusieurs métiers

Les candidats qui veulent intégrer les facultés de Médecine sont si nombreux, alors que le nombre de places reste limité. Les troncs communs de la PACES ou la première année commune aux études de santé permettent aux étudiants d’avoir les mêmes chances. Ils passent un concours pour accéder à la place tant convoitée.

La médecine

Les chiffres varient en fonction des facultés, mais en général, plus de 58 % des étudiants inscrits en 2e année se trouvent dans la spécialité médecine. Ce chiffre est établi en fonction des besoins de personnels au niveau des régions. En outre, le métier de médecins fait partie du top 5 des métiers préférés des Français.

La pharmacie

La pharmacie vient à la deuxième place avec plus de 24 %. Le besoin de pharmaciens en France ne s’est pas encore estompé. C’est dans ce contexte que certains départs à la retraite sont retardés en attendant l’arrivée des jeunes. À l’instar de Pharmasimple et de Newpharma, la parapharmacie est également en quête de spécialistes.

La chirurgie dentaire

Enfin, les étudiants de la chirurgie dentaire comptent près de 9,5 % des inscrits. On constate actuellement que le nombre de pratiquants est en baisse. De leur côté, les observateurs révèlent que les dentistes se trouvent à la 3e place de la liste des « spécialistes auxquels il est le plus difficile d’obtenir un rendez-vous ».

Préparer le concours PACES avec le CPCM

Le numerus clausus ou le nombre d’étudiants à admettre en deuxième année dans chaque faculté de médecine est déterminé par un arrêté ministériel. Pourtant, vu le nombre de candidats qui veulent poursuivre leurs études en médecine, une place vaut très cher. Le niveau et de l’intensité du concours de la PACES en témoignent.

Pour multiplier les chances d’y parvenir, de nombreux étudiants décident de s’inscrire à la prépa CPCM. En effet, l’institut fait appel aux meilleurs enseignants des facultés pour aider les étudiants à préparer les concours.

Une structure est spécialement mise en place pour leur permettre d’accéder à la deuxième année. Ainsi, l’équipe enseignante accompagne les étudiants à travers un système de coaching. Elle détermine d’abord l’atout et la faiblesse de chaque étudiant avant de lui proposer une stratégie qui lui permet d’optimiser son temps et ses compétences.

Pour atteindre un tel objectif, l’effectif par classe est 20 étudiants au maximum. Ceci donne une grande latitude aux enseignants pour suivre chaque étudiant. Ils préparent également des polycopiés traitant tous les chapitres du programme. Chaque année, les contenus sont actualisés.

À la fin, on met à leur disposition des QCM. Afin de les mettre en condition, l’institut organise chaque semaine un concours réunissant les étudiants de la PACES d’une même faculté inscrits à la préparation.

Afin de poursuivre leur préparation, les étudiants ont accès à la plateforme de formation en ligne qui leur permet de trouver de compléments de cours. On leur donne également la possibilité de tester leur compétence via un QCM. À la fin de chaque test, le résultat s’affiche avec le classement par faculté et par discipline.

Pour plus d’information sur la PACES, consultez https://fr.wikipedia.org/wiki/Premi%C3%A8re_ann%C3%A9e_commune_aux_%C3%A9tudes_de_sant%C3%A9