Nissan et Renault vont continuer à collaborer

Nissan et Renault vont continuer à collaborer

L’Alliance Renault-Nissan a été créée en 1999, ce qui rend le partenariat transnational plus long entre deux principaux fabricants de l’industrie automobile. En 2013, l’Alliance Renault-Nissan a vendu 8,3 millions de véhicules dans presque 200 pays, soit 1 sur 10 véhicules vendus dans le monde. Leur objectif est d’augmenter ce nombre à 10 millions en 2016. Focus sur cette alliance.

1- La structure de l’alliance Renault-Nissan

Renault détient une participation de 43,4% dans Nissan et ce dernier possède une participation de 15% dans Renault. Cet arrangement de participations croisées montre que les deux partenaires ont les mêmes intérêts. Cela les encourage à adopter des stratégies gagnant-gagnant et bénéfiques à la fois. Renault-Nissan BV, créé le 28 Mars 2002, est responsable de la gestion stratégique de l’Alliance. Il est une société néerlandaise basée aux Pays-Bas et détenue à parité par Renault SA et Nissan Motor Co., Ltd. Renault-Nissan BV (RNBV) est supervisée par le Conseil de l’Alliance, qui est composé des membres de comités exécutifs de chaque entreprise et de l’Alliance ainsi que le président et chef de la direction de Renault-Nissan, Carlos Ghosn. Leur objectif est de développer des synergies d’une valeur de 4,3 milliards € au moins d’ici à 2016.

Pour atteindre cet objectif, un plan de convergence a été réalisé en Avril 2014 dans quatre domaines clés pour l’Alliance : l’ingénierie, la fabrication et la logistique des achats et les ressources humaines. Ces quatre fonctions sont gérées conjointement par Renault et Nissan, avec chacun sous la responsabilité d’un vice-président exécutif de l’Alliance. Le rôle de ces vice-présidents exécutif est de renforcer le processus d’intégration dans chacune des fonctions convergentes. Les Comités directeurs choisissent les questions prioritaires et donnent aux groupes de travail en charge la mise en œuvre des projets de l’Alliance. Ces organismes travaillent avec le réseau des équipes communes mis en place par les deux sociétés (Cross Company Teams et Functional Task Teams) pour identifier les possibilités de synergies.

2- La continuité du partenariat en 2016 avec Daimler

Depuis 2010 Mercedes (Daimler) a rejoint la collaboration de Renault et Nissan pour développer de nouveaux produits et intégrer de nouveaux marchés. Daimler et Renault-Nissan ont convenu d’une coopération stratégique, marqué par les enjeux de 3,1% que Daimler détiendra dans Renault et Nissan. Renault et Nissan détiendront chacun 1,55% de Daimler. Plusieurs projets sont en voie de concrétisation pour 2016 et auront une incidence sur le marché américain. Renault a présenté en Septembre un concept de pick-up nommé l’Alaskan, qui va être dévoilé en 2016. Ce véhicule a un air de Nissan NP 300 Navara légèrement modifié à l’avant. Quant à Mercedes, elle va concevoir aussi sa propre version de l’Alaskan dans le cadre des accords des trois constructeurs automobiles.