Obama : quelques secrets oratoires du président américain

Obama : quelques secrets oratoires du président américain

Le premier président noir des États-Unis se distingue avant tout par ses talents d’orateur. Après deux mandats, on reconnaît son style assez facilement. Voici quelques secrets de l’art oratoire d’Obama.

Expression corporelle, lien émotionnel et écrire son discours soi-même

Le discours est un moment de stress pour tout le monde. Barack subit la même pression, mais il a appris à maîtriser les expressions de son corps. Il a toujours les épaules relâchées et le corps bien droit sans être rigide. Ses talons restent bien fixés au sol afin d’éviter les tics. Pour vaincre les regards d’autrui, il cherche à établir une connexion émotionnelle avec son auditoire.

Même lorsqu’il lit sur deux prompteurs, il donne l’impression de scruter ses auditeurs. Sinon, la sincérité reste son atout. Il écrit ses textes lui-même pour délivrer des messages à la fois sans artifices et crédibles. Bien entendu, il a un Speechwriter, mais le président veille à ce que ce dernier parte de ses idées. Lorsqu’on écoute l’homme d’État sur le pupitre de conférence, on reconnait que les mots sont effectivement les siens.

Ingrédients d’un bon discours : passion, positivisme et entraînement

Le discours de Barack reflète sa personnalité. On retrouve le métis passionné par ce qu’il fait. Pour faire comme lieu, il vaut mieux choisir de parler des choses qu’on aime. L’audimat sait lorsque l’orateur répète sans un texte sans conviction. Les expressions sur le visage vont trahir l’hypocrisie.

Sinon, le locataire noir de la Maison-Blanche se focalise sur les côtés positifs. Face à une crise et l’adversité, il cherchera les bons mots pour ne jamais tomber dans le dénigrement. Le ton peut être ferme, voire condamnant, mais en restant positif. Ensuite, le rythme rend le discours dynamique et captivant. L’humour aidera également à capter toute l’attention de son auditoire et à décontracter l’ambiance. L’air solennel restera circonstanciel.

Enfin, la clé de la réussite des discours d’Obama reste l’entraînement. Il fait du sport régulièrement pour entraîner son corps à endurer un haut niveau de stress. Il prend le temps de répéter son speech lors de grands évènements.