Optimiser chaîne de production: contrôle machines-outils

Optimiser chaîne de production: contrôle machines-outils

Les machines-outils à commandes numériques sont de plus en plus utilisées dans le domaine industriel pour de nombreuses tâches nécessitant précision et concentration. Le fraisage, la découpe de matériaux, le tournage ou encore pour le thermoformage, ces tâches sont primordiale pour assurer un niveau de qualité adapté à la clientèle, et ce quel que soit le secteur d’activité. Il est donc nécessaire de réaliser régulièrement un contrôle de la machine-outil pour garantir la qualité de production, mais aussi la sécurité de l’opérateur.

La maintenance et le contrôle technique

Tous les fabricants de machine-outil vous livre les informations nécessaires concernant le contrôle de l’appareil, en même temps que le manuel d’utilisation et/ou le contrat de maintenance si vous en avez contracté un. Le contrôle technique est préconisé après un certains laps de temps ou après un certains nombre de manipulations pour s’assurer que les pièces issues de la production respectent le cahier des charges mais aussi garantir la sécurité de l’opérateur.

La machine-outil, malgré son appellation, n’est pas uniquement mécanique. En effet, les commandes numériques, et plus généralement la robotique, peuvent aussi être sujettes à des dysfonctionnements plus ou moins graves pour l’entreprise. En outre, les processus de production passent généralement par un programme informatique interne pré-configuré.

Une coupure de courant ou une mauvaise manipulation peuvent parfois « rebooter » ce programme et nuit directement à la production, par des pièces déformées ou mal découpées, selon l’activité de la machine-outil. Le but du contrôle préventif (ou contrôle technique) est donc d’analyser tous les aspects du matériel afin de s’assurer de son parfait fonctionnement.

Le dépannage et l’optimisation de la machine-outil

Si les pièces produites ne respectent plus le cahier des charges ou qu’un élément suspect au niveau de la machine est détecté, il est nécessaire de faire appel au service adapté pour le contrôle de la machine-outil. Dans la majorité des cas, les fabricants proposent un contrat de maintenance et de dépannage, d’une durée selon la nature des pièces et des composant, afin d’intervenir dès qu’une panne ou un dysfonctionnement à lieu. Néanmoins, si aucun contrat n’est établi, il existe des organismes tiers pour prendre en charge les réparations.

Les fabricants et les professionnels de la robotique industrielle sont également en mesure de vous accompagner afin de pérenniser et de maximiser les performances des machines-outils en place. Pour cela, ils analysent chaque aspect de la machine lors d’un contrôle approfondi de la géométrie machine, mais leur expertise passe aussi par l’analyse des piles des CN, des systèmes de ventilation, des variateurs ou des moteurs.

Optimiser sa chaîne de production

L’implantation des machines-outils dans le monde industriel n’est pas une nouveauté : on constate l’apparition des machines dès le début de la révolution industrielle. Pourtant, la technologie d’aujourd’hui est en constante évolution, obligeant les industriels à se mettre à jour et à remplacer leur matériel par des modèles plus récents ou plus précis pour assurer une production de masse.

Dans le cas de la production de petites pièces ou de petits mécanismes, la précision est le critère primordial à prendre en considération pour assurer la satisfaction client et la production de pièces en accord avec le cahier des charges.

Des organismes existent pour réaliser un audit de la chaîne de production si vous ne disposez pas de telles ressources en interne. Ces derniers dépêchent dans votre entreprise un expert pour vous accompagner dans l’optimisation de la chaîne de production et vous proposer des modèles de machines-outils plus efficaces que votre installation actuelle, en accord avec votre budget et vos moyens humains.