Accueil en Urgence des Victimes d’Agressions

Accueil en Urgence des Victimes d’Agressions

Pourquoi consulter le centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agressions

 

La violence conjugales ne connaît pas de frontières et touche les femmes de tous âges, couleurs, croyances et origines sociales dans tous les pays du monde entier et même les hommes. Selon quelques études réalisées, une femme est tuée par la violence domestique au moins tous les 3 jours et qu’une femme sur 10 en France est victime de violence conjugales, sexuelle ou physiques. Certes ces chiffres sont trop choquants et le gouvernement français a été exhorté à faire face à la situation. N’oubliez pas que les chiffres sont basés sur les statistiques recueillies à partir des crimes signalés, ce qui rend la chose encore plus horrible quand on commence à se demander combien de ces crimes ne sont pas signalés ou pire encore, combien de femmes vivent-elles dans la peur ? Selon une étude menée, au moins 4000 victimes d’agression ont eu recours chaque année, au centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agressions qui est fondé en 1999, par le professeur Sophie Gromb-Monnoyeur.

 

Un nouveau soutien pour les victimes d’agression

Il est bon de savoir que davantage d’aide est mise à la disposition des femmes victimes de violences domestiques en France. Une nouvelle orientation et un nouveau cadre d’accès au logement social pour les « femmes victimes de violences » ou « en grande difficulté » ont été diffusés aux autorités locales. Cela signifie qu’ils essaieront de mettre rapidement des logements à la disposition des femmes victimes de violence domestique et des familles monoparentales et d’éviter le double bouleversement de l’hébergement temporaire, qui ne peut qu’aggraver les choses.

Que faire si vous êtes victime d’une agression ?

Contacter les numéros d’urgence

Si vous êtes victime de violences conjugales ou vous vivez dans la peur d’un partenaire violent. Prenez d’abord des mesures pour vous garder, vous et vos enfants si vous êtes en sécurité, mémorisez les numéros d’urgence, vous aurez plus de chances de trouver quelqu’un.

Consultez le centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agressions

Autre idée, vous pouvez consulter le centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agressions et bénéficier d’une prise en charge médicale et une assistance juridique. Le centre vous permet de vous donner un certificat médical prouvant que vous avez été agressé. Dans le cas de porter plainte, le centre le « Cauva » vous assiste lors de vos contacte de votre gendarmerie locale grâce à une convention avec le ministère de la justice.