Quelles sont les règlementations sur les inserts en bois ?

Quelles sont les règlementations sur les inserts en bois ?

L’installation du poêle à bois est régie par la norme NF DTU 24.1. Il est faut savoir qu’à cause des autres éléments installés avec ce moyen de chauffage, comme l’exemple d’un système de ventilation qui aspire la fumée du bois brûlé, d’autres normes sont impliquées dans ce type de travaux.

Norme d’installation du poêle à bois : que dit la loi ?

La NF DTU 24.1 est une norme dédiée aux installateurs qui doivent connaitre la manière la plus adéquate de choisir et d’exploiter les matériaux consacrés aux travaux de fumisterie. Cependant, cette norme ne concerne pas la réglementation relative aux fabrications de conduits (tuyauteries, boisseaux, etc.).

Qui dit « poêle à bois » dit « chauffage », il est aussi régit par une norme, notamment les étiquettes CE ou NF sur les cheminées,  la sortie du toit qui doit être de 40 cm minimum et équipée d’un abri contre la pluie. Enfin, le mur qui se trouve derrière elle doit être isolée par de la laine de roche. L’idéal est de recourir aux services de David Isolation, spécialiste de l’isolation thermique à Nîmes (30) pour normaliser votre installation de poêle à bois. Nîmes est une ville du sud de la France, en région Occitanie, bénéficiant d’un climat tempéré chaud.

Qu’est-ce qu’elle traite ?

La NF DTU 24.1 traite de l’évacuation des produits de combustion (carneaux, conduits de raccordements, tubages et chemisages) et de leur connectique ainsi que de leur raccordement aux appareils ou canaux existants. Elle peut être appliquée aux appareils individuels ou collectifs, qu’ils soient neufs ou anciens, quelle que soit leur destination ou la source d’énergie. Elle concerne aussi les modes de chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ou tout autre usage nécessitant de fabriquer un conduit de fumée. Elle touche enfin les conduits situés à l’intérieur ou à l’extérieur des locaux, qu’ils soient coffrés ou non.

La bonne disposition du conduit de fumée

Le chauffage traditionnel est désormais modernisé. Pour une installation respectant les normes, il y a quatre étapes à savoir, dont : la disposition d’un conduit de fumée utilisable, la position du poêle, le choix du raccordement et l’installation de l’appareil.

Si vous avez un conduit de fumée, autant ne pas l’utiliser si elle n’est pas conforme à la norme en vigueur. Sa bonne installation assurera un tirage et une sécurité optimale. Le conduit que vous devez créer doit dépasser le faîtage de votre habitation, c’est le raccordement le plus recommandé.

D’autres conduits sont couverts, elles ne dépassent pas votre faîtage, mais s’arrête dans la pente de votre toit et même sur votre mur. Le strict respect des règles d’installation du conduit et du poêle est obligatoire pour garantir un fonctionnement sécurisé. Le conduit doit être à distance des éléments combustibles et ne pas servir à un autre appareil. Sa hauteur, sa section et son type ont un impact direct sur le bon fonctionnement du poêle à bois.