Qu’est-ce qu’il se cache derrière le brochage ?

Qu’est-ce qu’il se cache derrière le brochage ?

Le brochage désigne un processus d’usinage dans le but d’ôter de la matière dans le cadre de la réalisation de divers types de formes allant des plus basiques aux plus sophistiqués. Ce procédé repose sur l’utilisation d’un outil broche qui est lié à une machine principale. L’outil ôtera la matière à l’aide de ses dents, et cela, de façon à parvenir à une forme finale.

Les différents types de brochage

Il existe deux différents types de brochage, dont le brochage inter et le brochage exter. Quel que soit la forme choisie, le processus permet de profiter d’une efficacité totale en matière d’enlèvement des copeaux. Il fait également bénéficier aux travailleurs d’une reproductibilité plus que satisfaisante, tout en facilitant l’automatisation.  Le brochage est donc l’un des processus les plus prisés dans le cadre de la production en grandes séries.

Brochage : les avantages

Le brochage est une technique qui présente de nombreux avantages, dont le gain de temps et la robustesse. En effet, ce processus réduit la durée de cycle, ce qui augmente à coup sûr la productivité. De nombreuses pièces sont réalisées facilement un une seule passe. Pour ce qui est de la durée de vie, il est possible de ne recourir au réaffûtage de la broche qu’après la production d’une quantité importante de pièces.

A noter que seul ce procédé permet une grande précision. Le brochage est ainsi le bienvenu dans de nombreux secteurs qui se montrent plus exigeants en matière de précision, notamment l’automobile. Il se distingue également d’autres procédés par la répétitivité satisfaisante ainsi que les coûts de fabrication réduits.

Brochage : les outils mis en service

Le processus du brochage requiert deux principaux éléments, dont la broche et la brocheuse. La première désigne une pièce à base d’acier et pourvue de dents. Chaque modèle se distingue généralement selon la longueur, ce qui définit aussi le nombre de dents. La broche se charge de trois principales missions pour parvenir à la forme souhaitée. Elle commence par l’ébauche pour un taillage réussi des copeaux. Vient, par la suite, la demi-finition, avant d’entamer la finition proprement dite.

La brocheuse ou machine à brocher, quant à elle, peut être horizontale ou verticale. Un modèle horizontal requiert généralement des broches longues pour un usinage important. Mais il a comme inconvénient d’encombrer au sol. Tandis qu’une machine verticale s’utilise pour un brochage du haut vers le bas. En plus de l’encombrement réduit, elle facilite la tâche en matière de fixation de la pièce tout en offrant une lubrification satisfaisante.