Reconversion professionnelle : Devenir coiffeur ?

Reconversion professionnelle : Devenir coiffeur ?

La reconversion professionnelle permet de s’orienter vers un nouveau métier qui est différent que celui-ci exercé. Ainsi, cette reconversion peut permettre d’aller de l’avant ou bien encore de réaliser un rêve qui a toujours été mis de coté. À tout âge, une personne adulte peut envisager une réorientation professionnelle dans le but de répondre à ces différents besoins et ambitions. Parmi les secteurs d’activité, la coiffure est un secteur de plus en plus à la mode. En effet, la coiffure occupe la seconde place au sein du milieu de l’artisanat. En 2016, ce secteur a atteint les 60 000 concernant le nombre d’entreprises.

Les différents secteurs d’activité

Le métier de coiffeur peut toucher de nombreux environnements. En effet, un coiffeur peut exercer son activité au sein des établissements sanitaires et sociaux dans le cadre des maisons de retraite, des entreprises de coiffures, des salons ou bien dans des centres de thalassothérapie. De plus, il est possible de les retrouver dans l’univers de la mode ou bien des spectacles.

Formation coiffure Pole Emploi

Il existe des établissements dans le domaine public qui permettent de financer partiellement ou en totalité la formation coiffure. Par le biais des formations du Pole Emploi, un stagiaire pourra diagnostiquer les produits et les soins nécessaires au cuir chevelu du client.

Les voies d’accès au métier de coiffeur

Pour devenir coiffeur, il est primordial d’avoir des compétences spécifiques dans le domaine par le biais de diplômes ou de formations. De ce fait, il y a le certificat d’aptitudes Professionnelles qui permet au coiffeur d’exercer son métier. Ce diplôme de niveau IV nécessite une préparation pendant une durée de deux ans soit dans un (CFA) centre de formation d’apprentis en apprentissage ou soit au sein d’une école de la Fédération nationale de la coiffure.

Dans ce contexte, le futur coiffeur peut opter pour passer un CAP pour gagner du temps et exercer son activité de manière accélérée. De plus, à la suite du CAP il est possible de suivre des formations complémentaires dans le but de diversifier son activité et d’augmenter son salaire. En effet, l’option de styliste-visagiste ou encore de coloriste Permanentiste peut être envisagée. Cette mention se prépare en un an.

De plus, il existe le BP qui est également connu sous l’appellation de Brevet Professionnel qui représente un diplôme de niveau IV et qui a pour objectif de mener au métier de coiffeur. Ce diplôme se prépare en apprentissage pendant une durée de deux ans.

Enfin, si le coiffeur souhaite évoluer au cours de sa carrière professionnelle, il est envisageable qu’il s’installe dans son propre salon. Le BP permet cette évolution et autorise la transmission des compétences à des apprentis coiffeurs. Ce diplôme donne aussi la compétence de gérer à la fois le matériel et les produits du salon de coiffure, la stratégie de mise en vente et des services proposés. Dans la continuité de ce BP, il est possible de compléter ce diplôme à l’aide de la mention de styliste visagiste et la mention de coloriste permanentiste avec la formation Pop Hair.