Sécher son linge à l’intérieur : les risques sanitaires

Sécher son linge à l’intérieur : les risques sanitaires

Durant l’hiver, le séchage du linge est un véritable casse-tête. Étant donné qu’il est impossible de l’étendre à l’extérieur au risque d’avoir des vêtements complètement congelés, on ne peut que l’étendre à l’intérieur. Cependant, une étude écossaise révèle que cette pratique est dangereuse pour la santé. Les explications dans les lignes qui suivent.

Quels sont les risques encourus en séchant le linge à l’intérieur ?

Il est évident que faire sécher son linge sur un étendoir à linge à l’intérieur de la maison peut augmenter rapidement le taux d’humidité. Si le niveau idéal est à environ 40 à 50%, des chercheurs écossais ont pu déterminer que le fait d’étendre du linge fraîchement sorti de la machine à laver augmente le taux d’humidité d’environ 30%. Au final, si vous séchez votre linge chez vous, à l’intérieur, vous baignez dans une atmosphère très humide, avec un niveau atteignant 70 à 80% d’humidité. Les jours suivants le séchage sur l’étendoir, le surplus d’humidité est de 15%, ce qui est toujours très élevé par rapport au taux moyen recommandé. Autrement dit, le fait de faire sécher son linge à l’intérieur de la maison fait augmenter considérablement le niveau d’humidité dans l’air jusqu’à dépasser le taux maximal tolérable.

Le vrai risque est la conséquence de cette hausse vertigineuse du niveau d’humidité. Cela entraîne entre autres le développement de moisissures et la multiplication des acariens. Pour les occupants, les effets peuvent être des réactions allergiques, des infections, voire même de l’asthme.

À part ces conséquences néfastes, l’humidité excédentaire produite par le linge à sécher dégage de mauvaises odeurs.

Quelles solutions pour éviter le séchage intérieur ?

laundryLa meilleure alternative est de sécher le linge dans une partie qui soit indépendante de la maison, mais à l’abri des intempéries et de l’hiver. Un séchage extérieur permet d’oxygéner les tissus par l’air frais de l’hiver.

Il faut savoir que l’oxygène a pour particularité de désinfecter les vêtements des bactéries. Il permet aussi de retirer les mauvaises odeurs qui imprègnent les fibres des tissus. Il n’y a d’ailleurs pas meilleure alternative pour sécher les pulls mouillés.

En ce sens, il est toujours préférable, même durant la saison hivernale, d’étendre le linge à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur, sur un étendoir.

Comment sécher le linge à l’intérieur ?

S’il n’y a pas de jardin, de terrasse ou de balcon sur lequel il est possible d’installer un étendoir, il existe des moyens pratiques pour sécher le linge à l’intérieur.

Avant tout, il est important que l’habitation soit bien aérée. La recommandation des spécialistes est d’ouvrir les fenêtres au minimum 10 minutes par jour. Il est déconseillé de placer l’étendoir ou d’étendre le linge directement sur une surface chauffante telle qu’un radiateur. Ce dernier évapore l’eau dans les vêtements, ce qui libère instantanément de l’humidité dans l’air. De plus, du linge étalé sur un radiateur bloque la propagation de la chaleur, ce qui augmente la consommation d’énergie.

Pour un séchage intérieur, il est conseillé de placer l’étendoir près d’une source de fraîcheur comme une fenêtre ouverte. Sinon, il est possible d’utiliser un absorbeur d’humidité.