Sécurité au travail : Les différentes normes

Sécurité au travail : Les différentes normes

Garantir la sécurité au travail est indispensable pour protéger les ouvriers et limiter au maximum tout risque susceptible de survenir au travail. Pour cela, il y a non seulement la sécurité du lieu de travail (protection collective) mais aussi et surtout les équipements de protection individuelle. Ces derniers sont régis par des textes de loi, ils sont donc obligatoires et suivent des normes définies correspondant à la réglementation européenne.

Les EPI : équipements de protection individuelle

Les EPI sont les équipements que l’ouvrier doit porter afin de se protéger de son environnement de travail. Généralement il s’agit d’un casque, de lunettes, de chaussures de sécurité, et de vêtements de travail. On y trouvera également les protections auditives, respiratoires, et bien d’autres encore. Des pictogrammes existent afin d’informer de l’équipement obligatoire pour accéder au site en question. Le marquage CE doit obligatoirement se trouver sur n’importe quel EPI, il s’agit de la preuve que le produit suit la réglementation de l’union européenne. La directive 89/686/CEE permet aux industriels de fabriquer les équipements dans les règles imposées par la législation. Une dizaine de normes existent pour les vêtements de travail afin de préciser les exigences nécessaires pour pouvoir permettre une utilisation optimale de ces derniers.

Les normes au niveau des chaussures de sécurité

Les chaussures de sécurité sont des éléments inévitables de la protection individuelle. Il peut s’agir de comme chaussures montantes de sécurité ou de chaussures basses entre autres les baskets et les sabots. Celles-ci sont régies par des normes spécifiques notamment EN ISO 20345qui est un gage de qualité du produit et permet de s’assurer que celui-ci est conforme. Quant aux chaussures de travail, la norme concernée est EN ISO 20347. La norme EN 20345 impose que la chaussure comporte un embout protégeant contre des charges allant jusqu’à 200 Joules et évitant l’écrasement jusqu’à 15 kN. La semelle doit éviter tout glissement. Les matériaux doivent être robustes et la chaussure ne doit ni s’abraser, ni se plier, ni se déchirer. Différentes spécificités existent pour les chaussures de sécurité, en voici quelques-unes : – S1P : Chaussures de sécurité anti écrasement et perforations, adaptées aux endroits secs. La semelle protège des hydrocarbures. – S2 : Idem S1P, sauf contre la perforation. – S3 : Idem S1P, mais pour les lieux humides. – HRO : Chaussures protégeant contre des chaleurs au sol atteignant 300°C – SRC : Spécifique des milieux humides type huileux ou hydrocarbures, anti-glissement. – WR : Chaussures totalement imperméables, conçues pour protéger même lors de l’immersion. Le choix de la qualité Pour conclure, on insistera sur l’importance de choisir des équipements correspondant aux normes citées ci-dessus afin de garantir sa sécurité et respecter les lois. Les équipements tels que les chaussures de sécurité devront être soigneusement choisis pour l’ouvrier en fonction des travaux qu’il doit effectuer afin de le protéger de façon optimale.

Pour plus d’information sur la santé et la sécurité au travail, visitez https://fr.wikipedia.org/wiki/Sant%C3%A9_et_s%C3%A9curit%C3%A9_au_travail