Tout savoir sur le dépannage de votre chaudière

Tout savoir sur le dépannage de votre chaudière

Même en été, votre chaudière fonctionne ! Certes moins qu’en hiver puisqu’on ne l’utilise plus pour le circuit de chauffage de la maison, mais on en a toujours besoin pour avoir de l’eau chaude aux robinets et sous la douche. Donc, même en été, elle est susceptible de nous faire défaut. C’est pour cela qu’un entretien régulier de votre est nécessaire. Mais comment fonctionnent ces chaudières ? Quels sont les différents types de chaudières sur le marché et comment réaliser simplement le dépannage de votre chaudière ? Nous vous répondons dans cet article.

Comment fonctionne une chaudière ?

Le principe de fonctionnement d’une chaudière, ou chauffage central, est simple. On brûle du combustible dans la chaudière pour ensuite chauffer un fluide caloporteur. Concrètement, selon le type de chaudière, le combustible peut être du gaz (naturel ou propane), du bois, des pellets (granulés) ou du fioul. La combustion dégage de la chaleur, de l’énergie calorifique qui est ensuite transmise par contact direct au réseau de fluide caloporteur. Le fluide caloporteur a, par définition, la mission de porter cette énergie calorifique dans toute la maison à travers le réseau de plomberie. Ce réseau alimente des radians, c’est-à-dire des diffuseurs de chaleur par rayonnement que sont les radiateurs.

Il faut donc imaginer une cuve en deux parties, située au milieu d’un circuit fermé qui est le réseau de plomberie. La première est la « sortie » de la cuve qui alimente le réseau. Dans celle-ci, le réseau caloporteur est chauffé par la combustion du combustible, le plus souvent du gaz. En mettant l’ensemble sous-pression (généralement autour de 1 bar), ce fluide se déplace jusqu’aux différents radians de l’habitation. Par radiations, ces derniers chauffent la pièce dans laquelle ils sont installés.

La deuxième partie de la chaudière est son entrée, c’est-à-dire le retour du circuit de chauffage. Après avoir circulé dans les différents radians de votre logement, le fluide caloporteur revient plus froid qu’il n’est parti dans la cuve. En rentrant dans la cuve, l’extérieur du tuyau condense et il faut donc évacuer les eaux de condensation à l’extérieur.

Dans le cas d’une chaudière à condensation, les fumées qui servent à chauffer la première partie de la cuve sont également en contact avec la deuxième partie de la cuve. Elles servent donc à la fois à chauffer la sortie de chaudière, mais également le fluide caloporteur qui revient dans la cuve. Ainsi, en le préchauffant, il y a besoin de moins d’énergie pour obtenir la température de fluide désirée. Les économies d’énergie sont de l’ordre de 10 à 15%.

Les chaudières servent également pour l’eau potable de la maison. On parle alors d’eau chaude sanitaire, pour la salle de bain et la cuisine. Pour ce réseau, le système est sensiblement le même. Seule différence, pour avoir un système quasi instantané, un ballon d’eau chaude est utilisé pour « stocker » l’eau chaude et ainsi être plus réactif.

Comment effectuer un dépannage de votre chaudière ?

La première de choses à faire lorsque l’on souhaite faire un dépannage de sa chaudière est de se référer à la notice du constructeur. Elle est livrée avec votre chaudière. Vous l’avez perdue ? Pas de soucis, elles sont également disponibles sur internet. Une fois muni de votre notice constructeur, commencez par contrôler les témoins lumineux de votre chaudière. En fonction des témoins qui seront allumés, il est possible d’effectuer un dépannage rapide de votre chaudière. Cela peut être de l’éteindre et de la rallumer, de couper l’arrivée d’eau ou bien de rajouter du combustible.

Pour toute autre intervention, mieux vaut faire appel à un professionnel qualifié. Une chaudière reste un composant complexe de votre installation. Une purge de vos radiateurs n’est pas si simple que cela. Dans ce cas, vous pouvez par exemple contacter Artisan-Plombier 31, spécialiste du dépannage de chaudière à Toulouse.