Tout savoir sur l’élagage d’un chêne

Tout savoir sur l’élagage d’un chêne

Le chêne est un arbre à grand développement qui peut atteindre entre 25 à 30 mètres de hauteur et possède une longévité de vie de plus de 1000 ans. C’est la plante la plus répandue en France.

Il peut s’utiliser sous différentes manières : en arbre décoratif ou en bois de chauffage. Constatant son immensité, il requiert un entretien structural. La taille se réalise en fonction de l’usage à laquelle il est destiné. Le présent article vous informera sur les techniques pour tailler un chêne.

Comment tailler le chêne ?

Comme mentionné, le chêne possède une vaste longévité de vie. En l’occurrence, c’est un arbre à grand développement. Cependant, son espérance de vie dépend des soins qu’on lui apporte. Par ailleurs il est indispensable de lui fournir les entretiens nécessaires tout en évitant de troubler son environnement et son orientation.

Ces entretiens peuvent se réaliser sous diverses méthodes. Il convient de recourir aux services d’un spécialiste tel que cet artisan élagueur dans le 09 pour vous aider à réaliser le travail. Il connaît la technique de taille adaptée à votre chêne et selon vos besoins. En effet, le chêne peut se conformer à 5 variétés de méthodes : la conduite libre, la conduite semi-libre, la taille en têtard, la taille en cépée ou taillis et la taille en topiaire.

Le chêne possède des spécificités. En effet, toute intervention peut le traumatiser. En l’occurrence, il est crucial de choisir au plus vite l’une des approches sues mentionnées pour éviter d’éventuelles opérations, car le chêne est soumis à un état de stress face aux interventions.

Ensuite, la taille des branches peut excéder 10 cm de diamètre. C’est ce qui la différencie généralement des autres végétaux. En effet, l’arbre possède une armature robuste et peut résister à ce type de taille sans lui causer une grave blessure. S’ajoutant à cela, il n’est pas nécessaire de lui éclaircir le houppier du chêne, car la plante résiste en général aux attaques des agents pathogènes. Cependant, la plante reste sensible face aux chenilles qui attaquent sa branche et à l’oïdium qui agresse ses feuilles.

De plus, comparé aux autres variantes, l’entretien du chêne ne réalise que sur son armature.

Cependant, toutes ces opérations ne doivent être pratiquées que sur un jeune ou un chêne adulte. En effet, si la plante est en phase de déclin, quelle que soit la méthode de coupe utilisée, la taille affaiblit l’arbre. Par conséquent, la coupe se limite à la taille de direction des branches pour qu’elles ne prennent pas trop d’espace. Elle permet également de créer ou d’améliorer du végétal.  De plus, il suffit de vérifier les branches et les feuilles susceptibles d’être attaquées par les parasites mentionnées en haut. 

Quand tailler le chêne ?

La taille d’un chêne se réalise pendant la période hivernale, ou à la fin du printemps selon votre planning. Les élagueurs repèrent juste la période de formation des bourrelets, car les bourgeons s’ouvrent pour étaler les nouvelles feuilles.

Taille adaptée pour la conduite libre ou semi-libre

La conduite libre consiste à donner une liberté à la plante. L’autre permet au pied de la plante de s’étendre. Pour les deux cas de figure, les élagueurs optent pour la taille douce. En l’occurrence, la coupe doit se faire sur un jeune chêne.

Quel que soit la méthode que vous optez, il est nécessaire qu’elle soit accomplie par un élagueur. Ensuite il est préférable de réaliser l’élagage sur un jeune arbre. De plus, comme les diverses interventions perturbent l’arbre, il est indispensable que les travaux ne s’éternisent pas, d’où nécessité sur le fait que la coupe doive être exécutée par un professionnel.