Vendre son terrain à bon prix en 4 étapes

Vendre son terrain à bon prix en 4 étapes

Vendre une propriété foncière peut prendre beaucoup du temps si on ne sait comment s’y prendre. Dans une zone où les offres sont supérieures à la demande, vous devriez sortir du lot pour attirer les acheteurs. Pour parvenir à vendre votre terrain rapidement et au meilleur prix, suivez les recommandations suivantes.

S’assurer du droit de vente du terrain

D’abord, rendez-vous à la mairie pour lire le PLU et déterminer si le terrain est aliénable. Comme le terrain servira certainement à ériger un immeuble, vérifiez également la constructibilité de la parcelle. Si le terrain ne figure pas dans le plan de votre commune, regardez la carte communale ou le Règlement national d’urbanisme. Lorsque la vente de terrain est permise, renseignez-vous sur les conditions d’aménagement et de viabilisation. Ces informations vous seront utiles pour convaincre les acquéreurs, surtout si le terrain est accessible et déjà viabilisé : raccordé aux réseaux publics d’eau et d’électricité.

Borner le terrain

Pour cela, vous aurez besoin d’un géomètre. Ce professionnel prendra les mesures de la parcelle et en posera les bornes. Cette étape sera incontournable si le terrain ne sera vendu qu’en partie. L’intervention du géomètre rassurera l’acheteur quant à la superficie du terrain. Si le terrain n’est pas isolé, c’est-à-dire, entouré de maisons voisines, le géomètre va délimiter votre parcelle et la pose des bornes servira de séparation et de distinction par rapport à ces propriétés. Le bornage est toujours recommandé, même pour un terrain indépendant.

Faire estimer le prix du bien

Le juste prix d’un terrain dépend de différents facteurs :

  • le marché
  • l’emplacement
  • la superficie
  • la configuration
  • la servitude
  • le raccordement
  • le voisinage
  • l’exposition
  • la vue
  • la proximité par rapport aux routes et aux lieux d’intérêts publics (école, commerce, hôpital, etc.)

Une fois le bornage accompli, il est fortement conseillé d’estimer la valeur de la parcelle. Cela vous permettra de proposer votre terrain à un prix raisonnable qui vous permettra de dégager une plus-value. A défaut de cette estimation, vous pourriez soit vendre votre terrain pour une somme dérisoire et le regretter plus tard, soit appliquer un prix exorbitant qui fera fuir les principaux intéressés.

Bien travailler ses annonces immobilières

Votre annonce permettra aux acheteurs de bien immobilier de se faire une première impression. Si cette dernière n’est pas bonne, ils passeront aux annonces suivantes et ne prendront pas la peine d’effectuer une visite. D’où la nécessité de bien peaufiner votre publicité en prenant de beaux clichés du terrain sous différents angles et de préférence, quand le soleil est au beau fixe. Votre description doit également être aussi précise et exacte que possible, tout en mettant en avant les avantages du terrain. Soyez toujours franc dans vos déclarations. Evitez d’attribuer à votre patrimoine des qualités qu’elle ne possède pas : dire que le terrain est constructible alors que ce n’est pas sûr, indiquer des repères éloignés de l’emplacement exact… Cela sera rédhibitoire pour les chercheurs de terrain a vendre et pourrait entrainer un litige judiciaire au moment où l’acheteur constatera que vos affirmations sont contraires à la réalité.