15 lieux à visiter en Algérie pour un voyage

15 lieux à visiter en Algérie pour un voyage

L’Algérie, le plus grand pays du continent africain, possède des paysages variés et a beaucoup à offrir aux voyageurs. Le voyage depuis l’Europe est court, mais la différence entre les deux continents est immédiatement perceptible et procure un sentiment d’aventure et d’intrigue aux touristes. L’Algérie possède de nombreuses villes charmantes aux rues sinueuses et à l’architecture étonnante, un littoral méditerranéen, des paysages luxuriants et des ruines romaines qui n’ont rien à envier à celles du monde entier.

Cependant, la principale attraction du pays est la région du Sahara, où le sable infini et les villes mystérieuses et animées suffisent à satisfaire l’imagination du voyageur le plus expérimenté.

Malgré les avertissements concernant l’insécurité des voyageurs et l’interdiction de certaines régions, la plupart des Algériens peuvent rester dans le pays. La plupart des Algériens réservent un accueil chaleureux aux touristes et sont heureux de partager leur mode de vie avec les hôtes de leur pays. Cependant, tout voyage dans ce beau pays doit être bien étudié afin de s’assurer que toutes les règles de voyage sont respectées. Jetons un coup d’œil aux meilleurs endroits à visiter en Algérie !

Alger

Alger est la capitale de l’Algérie et sa population est estimée à environ 3 500 000 habitants. La ville a été fondée par les Ottomans et est pleine d’histoire et de belles architectures. La vieille Casbah est un labyrinthe urbain sinueux, avec des rues qui traversent la vieille ville comme des ruisseaux. Le Dar Hassan Pacha, autrefois le manoir le plus diffus de la ville, mérite également d’être exploré. L’intérieur de la maison a été rénové depuis 2005 et est malheureusement fermé au public. La ville d’Alger offre aux visiteurs de l’ouest un contraste saisissant et un aperçu fascinant du passé, du présent et de l’avenir de l’Algérie.

Vieille ville Tlemcen

Pour des bâtiments mauresques étonnants en Algérie, il n’y a qu’un seul choix : Tlemcen. Les lieux ici peuvent rivaliser en beauté avec ceux du sud de l’Espagne ou du Maroc. La ville était importante pour les Romains, mais malheureusement, peu de traces de cette époque ont été conservées. Parmi les lieux d’intérêt, citons la Grande Mosquée, le pont Eiffel et les chutes d’eau du parc national de Tlemcen, situé à proximité. Tlemcen est résolument tournée vers l’avenir et est en train de construire ce qui sera le plus grand campus universitaire du pays.

Sétif

Autre ville d’Algérie fondée par les Romains, Sétif est située dans la région de la Petite Kabylie et s’élève à plus de 1 100 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cela vaut la peine de prendre le temps d’étudier les ruines romaines ici. Les Français ont également laissé leurs empreintes sur la ville mais aujourd’hui vous verrez le drapeau kabyle flotter. Les curiosités de la ville comprennent la place principale avec ses sculptures romaines. Les touristes sont plutôt rares dans cette ville, ce qui, pour certains, peut-être une raison de la visiter et de voir la « vraie Algérie » hors des sentiers battus, mais elle a ses inconvénients et les touristes occidentaux doivent s’en méfier.

Atakor

Parc national de l’Ahaggar

Bien que difficile à atteindre sans votre propre moyen de transport, le plateau de l’Atakor, situé dans le parc national de l’Ahaggar, vaut bien l’effort ou la peine. Le paysage est un paysage sec, brun rougeâtre, parsemé de pics escarpés. Le terrain est comme sorti d’un film de science-fiction et c’est un spectacle qui vous restera longtemps en mémoire. Le point culminant est le pic de l’Assekrem. En langue touareg, Assekrem signifie « la fin du monde », ce qui décrit bien la vue du sommet et la rudesse du paysage.

Tamanrasset

Tamanrasset, parfois appelée « Tam », est une ville moderne et animée que vous trouverez si vous voyagez vers le sud de l’Algérie en direction du Niger. Tam dispose de tout ce que l’on peut attendre d’une ville moderne, notamment de nombreux magasins, restaurants, banques et services de voyage. La ville est une base idéale pour explorer le parc national de l’Ahaggar tout en conservant le confort d’une ville bien équipée. Pour un certain nombre de raisons, la ville est actuellement considérée comme dangereuse et ne peut être visitée que dans le cadre d’une visite guidée complète. La preuve d’une visite guidée doit être présentée à l’arrivée dans la ville. Bien qu’il s’agisse actuellement d’une obligation, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, car cela renforce la sécurité des visiteurs et inclut souvent un certain nombre d’excursions amusantes, comme les circuits en 4×4.

Oran

Oran, la deuxième ville d’Algérie, est une ville portuaire animée avec beaucoup de caractère et de beauté. Oran est une ville attractive car elle possède de nombreux bâtiments historiques à explorer, notamment de belles mosquées, la Casbah et Le Théâtre. La variété de la belle architecture est probablement la meilleure de toutes les villes d’Algérie. Oran est également un endroit idéal pour faire de la plongée, goûter à la cuisine algérienne et écouter la musique Rai, qui a ses origines dans la ville. Malgré les nombreuses raisons positives de visiter la ville, de nombreux signes des troubles politiques du pays dans les années 1990 sont également visibles à Oran. La ville a suscité tant d’effroi chez le romancier Albert Camus qu’il y a écrit son roman « La peste ».

Annaba

Les Phéniciens ont fondé Annaba pour de nombreuses raisons géographiques qui sont encore évidentes aujourd’hui et qui expliquent la prospérité relative de la ville. La ville possède un port naturel qui traite une grande partie des exportations du pays, mais pour les voyageurs, l’histoire et la culture de la ville, notamment Hippo Regius, constituent la principale attraction. Ces ruines sont entourées d’oliviers d’un côté et de la mer de l’autre. Les ruines comprennent des mosaïques, des trophées en bronze et des ruines de villas et de temples.

Constantine

Constantine est une merveille naturelle qui a été transformée au fil des ans en un lieu éblouissant pour les touristes. La ville était la capitale de la Numidie, puis de la Numidie romaine, et il va sans dire que la politique et le pouvoir y ont toujours joué un rôle. La plupart des bâtiments de la ville ne peuvent être atteints qu’en traversant le pont qui traverse un grand canyon. Cela donne à la ville un sentiment de fantaisie qui a été maintenu depuis l’époque romaine. Malgré l’aspect unique de la ville et son histoire étonnante, il n’y a pas grand-chose à voir ici en termes d’attractions et les touristes peuvent trouver que deux jours suffisent. Ce n’est pas la ville la plus visité mais il y a de belles choses à voir.

Ghardaia

Ghardaia fait partie d’un groupe de cinq villes situées au bord du désert du Sahara, mais c’est aussi le nom souvent utilisé pour désigner l’ensemble du groupe. Ghardaia comporte sa propre religion et ses traditions sociales. Des guides sont nécessaires pour accéder à la magnifique vieille ville ou à la mosquée de Sidi Brahim. La nourriture et le logement, comme dans la plupart des villes algériennes, varient considérablement en termes de prix et de qualité. Si vous choisissez de visiter Ghardaia pendant votre séjour en Algérie, vous aurez peut-être l’impression d’avoir visité plus d’un pays.

El Oued

Curieusement surnommée « la ville aux mille coupoles« , El Oued est une ville oasis dans ce qui semble être une mer de sable sans fin. Ce surnom vient des nombreux toits en forme de dôme des bâtiments de la ville. La raison d’être des dômes est la protection contre la chaleur intense du soleil d’été. L’une des principales raisons pour lesquelles les touristes visitent El Oued est le shopping, la ville étant sans doute le meilleur endroit du pays pour les amateurs de shopping. Les articles populaires sont les tapis et les affans (pantoufles traditionnelles algériennes). Ne pensez même pas à entrer sur le marché si vous n’avez pas l’intention de faire du troc comme un local pour obtenir la meilleure affaire. Les souks peuvent être très fréquentés, surtout le vendredi.

Djanet

Djanet comporte des airs de ville méditerranéenne avec ses bâtiments blancs et ses toits bleus, c’est la principale ville de la région du Tassili en Algérie. Située dans une oasis de palmiers, la ville est presque tropicale. La ville est pittoresque mais son centre-ville est très petit, avec seulement un bureau de poste, une banque et une poignée de restaurants et de magasins. La ville s’anime le week-end lorsque les touristes français viennent goûter à la tranquillité et au cadre exotique que Djanet a à offrir.

Batna

Batna n’est pas loin de Constantine, mais elle semble complètement différente. Séparée de Constantine par de rudes étendues de sel, Batna est la capitale du massif des Aurus, une région d’Algérie formée par un prolongement des montagnes de l’Atlas. L’histoire de Batna n’est pas aussi longue que celle de certaines villes d’Algérie et elle n’existe que depuis un décret de 1848 signé par Napoléon III. En raison de sa situation dans une vallée, les étés sont très chauds et les hivers très froids. La ville compte plus de 30 000 étudiants, ce qui rend la scène estudiantine très vivante.

Timgad

A seulement 40 km de Batna, mais une attraction complètement différente, Timgad comporte les ruines coûteuses d’une ville romaine entière. Les ruines sont un peu écrasantes au début, mais récompensent ceux qui prennent le temps d’explorer chaque rangée et chaque chemin. L’entrée est payante, mais elle en vaut la peine pour ce qui est sans doute l’un des sites de ruines romaines les plus impressionnants au monde. L’immensité des ruines romaines de Timgad est à voir nulle part ailleurs.

Porte de la ville, à Salah

In Salah doit son nom à sa célèbre eau salée. L’eau est un goût acquis et est souvent le seul type d’eau potable disponible, alors venez avec votre propre réserve si vous préférez la variété non salée. Les bâtiments sont de style soudanais et la mosquée avec In Salah est lentement empiétée par une dune de sable en mouvement. La dune se déplace au rythme d’un mètre tous les cinq ans et lorsqu’elle dévore un bâtiment, elle en révèle souvent un autre qui se trouvait sous le sable depuis un certain temps.

Bejaia

Bejaia est située sur la côte méditerranéenne de l’Algérie et constitue la principale attraction touristique de la ville. L’histoire de la ville est longue et a été colonisée par les Vandales, les Byzantins et les Turcs ottomans. Le musée de la ville possède plusieurs artefacts qui témoignent de cette histoire mouvementée. Outre le musée, on y trouve également une impressionnante forteresse espagnole et le « pic des singes », qui abrite le macaque de Barbarie, une espèce menacée.

Cet article vous a donné envie de découvrir l’Algérie et la Kabylie ? N’hésitez pas à continuer à vous renseigner sur l’Algérie.