Débuts tonitruants pour les Camerounais en NBA

Débuts tonitruants pour les Camerounais en NBA

par les Los Angeles Clippers, le Cameroun ne compte plus que deux ressortissants au sein de la NBA. Mais pas des moindres… Avec Joel Embiid et Pascal Siakam, il compte deux stars que tout le monde s’arrache aux États-Unis. Littéralement.

Le temps n’est pas à ça pour le moment, mais si les deux joueurs parviennent à rester éloignés des blessures (ce qui n’a pas toujours été évident pour Embiid), ils devraient à coup sûr être de la partie au prochain All-Star Game à Chicago, en février 2020.

Siakam continue d’étonner 

Lors de sa troisième saison NBA, Pascal Siakam a peut-être cru rêver. Vainqueur du trophée NBA avec les Raptors de Toronto, il a également été auréolé du titre de MIP (most improved player). Distinction qu’il a d’ailleurs dédiée à « tous les enfants africains ». En effet, il fut choisi à très large majorité pour être élu joueur ayant le plus progressé d’une saison à l’autre.

Il est indéniable que Siakam a franchi un palier ces derniers mois et c’est pour cela que sa franchise a décidé de lui faire totalement confiance. Après le départ de Kawhi Leonard, MVP des dernières finales, il est devenu le visage de la franchise. Son nouveau contrat va d’ailleurs en ce sens : 130 millions sur 4 ans de contrat dans l’Ontario canadien.

Siakam a signé pour quatre ans à Toronto

Siakam a signé pour quatre ans à Toronto

Le début de saison de Siakam est exceptionnel, à presque 27 points de moyenne par match, 10 rebonds et 4 passes décisives, il assume parfaitement son rôle. D’ailleurs, les résultats de son équipe sont tout aussi bons. Hissés en haut de la conférence Est avec 7 victoires et 3 défaites, les Raptors sont bien plus haut qu’escompté par les spécialistes en début de saison. C’est d’ailleurs pour cela que Toronto connaît à nouveau de superbes résultats et semble capable tous les soirs, de battre des équipes réputées plus fortes. Siakam y est pour quelque chose.

Les Raptors ne pourront certainement pas conserver leur titre à l’issue de la saison, mais reste à savoir jusqu’où Siakam et son leadership inné pourront amener les Raptors durant cette nouvelle année NBA.

Embiid poursuit sur sa lancée

Le géant pivot a la langue bien pendue. Mais il assume toujours ses paroles en étant l’un des pivots les plus dominants de la ligue, si ce n’est le plus impressionnant. Demandez à Karl-Anthony Towns, auquel il voue une très faible estime au point d’en venir aux mains il y a quelques semaines lors d’une rencontre entre les 76ers et les Timberwolves. Les provocations entre les deux sont fréquentes, sur le terrain ou en dehors, sur les réseaux sociaux. Toujours est-il que suite à cette querelle disons virile, la NBA a suspendu les pivots pour deux matches.

Qui remportera le titre NBA cette saison selon vous ?

Qui remportera le titre NBA cette saison selon vous ?

S’il est à l’aise dans le trashtalking, Embiid n’en demeure pas moins exceptionnel sur le terrain pur. C’est d’ailleurs ainsi qu’on le préfère. Avec sa franchise des Philadelphia Sixers, il a connu un début de saison idéal avec cinq victoires en autant de rencontres. Après dix matches, le bilan de l’équipe est de 7 victoires et 3 défaites. Avec un recrutement idéal à la mi-saison, notamment grâce à l’arrivée d’Al Horford en provenance de Boston, les 76ers sont plus qu’équipés et favoris pour remporter la conférence Est et tenter de remporter le trophée Larry O’Brien en fin de saison.

Sans surprise, les statistiques individuelles d’Embiid indiquent qu’il tourne en double-double (doubles unités dans deux lignes de statistiques) grâce en moyenne à 23 points par match et 12 rebonds. Mais il interpelle vraiment par ses capacités défensives et surtout avec sa mobilité en attaque. Il est capable de tout. De shooter à trois points à marquer au poste tel un traditionnel poste 5. Le natif de Yaoundé est un génie qui continue d’avancer au sein de la ligue grâce à sa persévérance, mais n’oublions pas qu’il n’a que 25 ans et que ses plus belles années sont devant lui…