L’intégration des salariés handicapés en entreprise

L’intégration des salariés handicapés en entreprise

L’intégration des salariés handicapés au sein d’une entreprise nécessite un investissement de tout le monde. Formation, tutorat, management des équipes, voici les clefs d’une intégration réussie.

Une indispensable formation

Embaucher du personnel handicapé, ce n’est pas seulement un recrutement standard (suivre ce lien pour plus d’infos). En effet, il faut être conscient que leur principal frein d’accessibilité à un poste, c’est leur niveau d’études. Beaucoup ont tout juste le baccalauréat et ne dispose pas des compétences nécessaires pour accéder un emploi qualifié. La formation est donc majeure et il est intéressant de recruter pour ensuite former aux métiers de l’entreprise selon les besoins. Les formations développent leurs capacités et améliorent de ce fait leurs employabilités avec leurs nouvelles compétences.

L’engagement du tuteur

De nombreux paramètres sont à prendre en considération afin qu’une entreprise embauche du personnel handicapé et que cette intégration soit réussie. Le travailleur handicapé aura un tuteur, un manager au sein de l’entreprise qu’il convient de former afin qu’il ait toutes les clés en main. Le parcours sera différent d’un handicapé à un autre, s’adaptant à chaque cas particulier. Le tuteur devra savoir aborder le handicap, connaître les spécificités, organiser et aménager le temps de travail qui sera éventuellement différent des autres sans gêner l’entreprise et aborder le poste de travail sous un nouvel angle en devant parfois le réorganiser. Ce tuteur formé permettra une intégration en douceur et un accompagnement réussi. L’entreprise ne doit pas hésiter à contacter des personnes ressources, des experts qui pourront l’accompagner dans les démarches et le fonctionnement.

Former ses équipes

Lorsqu’une entreprise embauche une personne en situation de handicap, il est impensable que celle-ci débute son emploi avec des regards braqués sur elle, qu’elle entende des commentaires désagréables ou que ses équipiers ne sachent pas comment réagir. Afin d’éviter cela, l’entreprise devra former ses managers, sensibiliser et impliquer ses équipes. Une intégration réussie passe forcément par l’absence de remarques négatives et de préjugés de la part des collaborateurs. Il convient donc de les informer en amont et d’être à leur écoute. Une intégration idéale passe par une réelle compréhension du handicap et une implication des dirigeants. Différentes méthodes peuvent être envisagées : davantage de formations, qu’elles soient généralistes ou plus spécifiques, prendre du temps avec la personne concernée, apprendre la langue des signes, lire des articles de sensibilisation sur le travail et l’handicap

L’intégration réussie d’un travailleur handicapé demande une organisation, des formations, des compétences. Il est nécessaire d’appréhender cette embauche avec l’ensemble de son équipe, et il est indispensable de prévoir une formation et un accompagnement suivi afin que cette embauche soit une réussite pour tous