L’assainissement non collectif : Entretien et vidange

L’assainissement non collectif : Entretien et vidange

Si votre logement ne peut pas être raccordé à un réseau d’assainissement collectif, qu’il soit isolé ou que votre rue n’en dispose pas, l’installation d’un système individuel est indispensable. En effet, chaque jour, les eaux sont utilisées dans les habitations pour faire la vaisselle, la lessive et autres, et ces eaux nécessitent d’être épurées afin d’être rejetées dans les milieux naturels. De ce fait, il est important de bien entretenir son système d’assainissement non collectif et d’effectuer une vidange régulière pour assurer le bon fonctionnement.

Un entretien régulier est indispensable

Dans le cas où votre habitation dispose d’un système d’assainissement non collectif ou bien si vous venez d’installer un tel système, il est important d’effectuer un entretien régulier afin que votre dispositif d’épuration et d’évacuation d’eaux fonctionne correctement et assure les meilleurs résultats. En outre, l’entretien représente la meilleure garantie pour bénéficier d’une meilleure longévité de votre système.

De ce fait, il est nécessaire de maintenir le bon état des différents composants de la fosse de traitement des eaux usées, notamment le bac à graisses et le pré filtre. Pensez alors à les nettoyer au moins une fois tous les six moins. En outre, certaines matières peuvent se situées au fond de la cuve, il faudra donc les éliminer en rinçant le regard au jet d’eau pour assurer une bonne circulation des effluents. La sortie du rejet est un autre composant à surveiller. En effet, il faut veillez à ce qu’elle ne soit pas bouchée par des gravillons ou par des feuilles mortes.

Pour vous faciliter la tâche d’entretien, des entreprises spécialisées en assainissement vous proposent des contrats de maintenance. Des professionnels se déplaceront donc à votre habitation dans le but de vérifier les éléments de votre système et d’assurer qu’ils opèrent efficacement. Dans le cas d’une anomalie, ces professionnels peuvent vous proposer des travaux assainissement spécifiques à vos besoins.

Le problème d’engorgement

Votre système d’assainissement individuel peut rencontrer un problème d’engorgement à cause d’une matière qui bouche les tuyaux des canalisations. Certains indicateurs peuvent se présenter qui montrent une telle anomalie. Par exemple, l’évacuation des eaux usées de votre cuve peut devenir de plus en plus difficile ou la cuvette peut se déborder. Les problèmes de bouchons peuvent engendrer des conséquences plus graves comme les mauvaises odeurs qui se dégagent des toilettes ou de l’espace d’installation de votre système.

Dans un cas pareil, la meilleure solution à adopter est de procéder à une vidange du système d’assainissement des eaux usées individuel.

La procédure du vidange

La vidange d’un système d’assainissement non collectif est une procédure très importante et qui doit être effectuée au moins une fois tous les quatre ans ou lorsque le niveau des boues atteint la moitié du volume de la fosse, tout dépendamment de la taille de la cuve installée et du nombre d’habitants. En effet, cette procédure permet d’éviter l’engorgement du bac à graisse et des tuyaux ainsi que toute mauvaise surprise. Pensez alors à vérifier votre fosse et à mesurez fréquemment le niveau des boues et des dépôts pour anticiper les problèmes et pour effectuer la vidange dès qu’il est essentiel.

Cette intervention nécessite l’appel d’un professionnel du domaine vu que ce dernier sera équipé du matériel adéquat et de la connaissance nécessaire. Lors de la procédure de la vidange, le professionnel effectuera le pompage des eaux usées et des boues afin de vider la fosse. Ensuite, il procèdera au curage des canalisations et au nettoyage du bac dégraisseur. S’il s’avère nécessaire, l’expert effectuera un nettoyage des filtres et une vérification du bon écoulement des eaux.