Tout savoir sur la paratique de l’aquabiking ?

Tout savoir sur la paratique de l’aquabiking ?

Aquabike, aquacycle ou encore hydrobike, autant de termes qui au final désignent la même activité physique, faire du vélo dans l’eau ! Depuis plusieurs années, le vélo sous l’eau est devenu un sport très à la mode notamment pour la gente féminine. Ce sport , apparu dans les années 90 a trouvé son inventeur en Italie.

D’un point de vue médical, l’aquabiking a une très bonne réputation. Être dans l’eau apporte une sensation d’apesanteur et de flottaison qui allègent le poids imposé aux articulations.

Les différences avec un vélo classique

Contrairement à la pratique du vélo classiquement sur route, la pratique de l’aquabike permet d’éviter tous les chocs et stress infligés aux muscles et aux articulations, et diminue aussi la production d’acide lactique, ainsi le lendemain, pas de courbatures ! Être dans l’eau assure un travail en douceur, mais il n’en reste pas moins intense.

L’eau ayant de plus une résistance plus importante par rapport à l’air, le travail sur les muscles se fait plus en profondeur. Aussi, de par les mouvements de l’eau, celle-ci a également un effet massant et drainant sur la peau, ce qui peut être intéressant pour diminuer l’aspect peau d’orange de certaines zones. Tous les muscles du bas du corps, les abdominaux, les biceps et les triceps sont sollicités lors d’une séance d’aquabiking.

Le site Lipocavitation.fr permet de vous en faire une idée plus précise en image.
Ce sport n’a pas de contre indication, et il reste accessible à tous les niveaux, que vous soyez un peu, beaucoup ou pas du tout sportif ! Il est même fortement conseillé pour les personnes dont les articulations sont soumises à rudes épreuves, dans le cas d’un surpoids par exemple.