Tout ce qu’on doit savoir sur les numéros surtaxés

Tout ce qu’on doit savoir sur les numéros surtaxés

Le numéro surtaxé en France est aussi appelé numéro SVA ou numéro de service à valeur ajoutée. Il s’agit d’un moyen de paiement permettant de monétiser des services et des contenus au travers de numérotations téléphoniques. Ils ne peuvent pas être utilisés par des particuliers. Ils sont principalement adressés aux professionnels qui ont des services ou des informations à proposer à une clientèle ou à un public donné. Cela peut être une entreprise, un organisme ou une administration publique.

Numéros surtaxés : savoir les reconnaître

Toutes les opérations faites avec un numéro surtaxé peuvent faire l’objet d’une facturation que ce soit un appel, un message vocal ou encore un sms. Il s’agit d’une surfacturation qui est ensuite liée à l’abonnement de l’appelant. Selon la réglementation en vigueur, seules les réclamations faites sur les numéros surtaxés sont exemptés de paiement.

Il est alors nécessaire de bien connaitre les numéros surtaxés pour éviter les factures excessives. Des indications simples peuvent aider à les repérer. En général, ils ont les mêmes formats. Ce sont : les numéros à 10 chiffres qui débutent par 08, les numéros à 6 chiffres qui commencent par 118, les numéros à 4 chiffres commençant par 3 ou 10. Il arrive que ces numéros envoient des messages qui sollicitent l’appelant à les rappeler. Il faut alors être vigilant !

Il faut également noter que ces numéros surtaxés en France ne peuvent pas être contactés via des simples lignes mobiles ou fixes depuis l’étranger. Alors en cas de besoin d’un appel, il faut passer par un site spécialisé pour pouvoir effectuer l’appel.

Tarification des numéros surtaxés

Il y a deux possibilités pour la tarification d’un appel. La première consiste à faire une facturation à la durée c’est-à-dire selon la durée de l’appel et la seconde est une facturation à l’acte. Cette dernière se compte donc par opération.

Dans tous les cas, la tarification doit être énoncée au début de l’appel et l’appelant a le choix entre continuer ou non. Il s’agit d’une annonce tarifaire.

En général, pour ceux qui se trouvent en France, la facturation à l’acte est d’environ 3 euros par appel. Pour la facturation à la durée, le prix environne 0,80 euros par minute. Et pour une facturation à l’acte et à la durée, le tarif est de 2,99 euros l’appel + 2,99 euros la minute.

Selon la réglementation, les opérateurs en communication électronique sont contraints de faire figurer clairement le montant facturé pour les appels émis vers les numéros surtaxés avec le prix d’appel.

Dans le cas d’un appel émis depuis l’étranger, le tarif est variable en fonction de la plateforme utilisée. Il y a aussi quelques possibilités qui s’offrent à l’appelant. Il peut choisir le tarif à l’appel ou bien un forfait abonnement qui lui permet de passer des appels à plusieurs reprises jusqu’à ce que la somme dont il a déposé s’épuise. Il peut aussi faire un appel d’un numéro surtaxé à la seconde. La facturation est donc faite en fonction de la durée de l’appel.